Histoire

Cérémonie de recueillement en hommage à Henri Maillot, martyr de la Révolution algérienne

Publié par DKNEWS le 07-07-2018, 16h35 | 28
|

Un hommage a été rendu samedi au cimetière chrétien de Diar-Essaâda (El Mouradia) à Alger, au chahid Henri Maillot lors d`une cérémonie de commémoration à l'occasion du 56ème anniversaire de sa mort, le 5 juin 1956, sous les balles des forces d`occupation coloniale.

La cérémonie de recueillement s`est déroulée en présence du ministre de la Communication, Djamel Kaouane, et d'anciens moudjahidines et moudjahidates.

M.Kaouane a souligné que "c'était au titre du devoir de mémoire que nous nous recueillons aujourd'hui à la mémoire d'Henri Maillot", relevant que "c'est un hommage rendu à tous les fils et filles de l'Algérie qui ont consenti des sacrifices suprêmes pour la libération de notre cher pays".

Lire aussi: Henri Maillot, un militant engagé pour la cause nationale (Témoignages)

Pour le ministre de la Communication, "Henri Maillot, à l'instar de Fernand Yveton, Maurice Audin et le couple Chaulet sont des Algériens, des martyrs pour certains et des moudjahidines pour d'autres, donnant l'exemple du couple Chaulet qui ont participé activement à l'oeuvre de la reconstruction du pays".

"C'est un hommage justifié à ces fils de l'Algérie, qui ont contribué à la libération de notre pays", a-t-il soutenu.

Pour sa part, la moudjahida Ighilahriz a indiqué que "les Français qui ont défendu l'Algérie, dont Henri Maillot, étaient nos frères, des chouhadas.  Ils ont été arrêtés et torturés comme nous".

Une gerbe de fleurs a été déposée devant la tombe d'Henri Maillot, dont les qualités, notamment son engagement pour la liberté, son humanisme et son combat pour l'indépendance de l'Algérie ont été soulignées.

Né le 11 janvier 1928 à Alger, d`une famille européenne, Henri Maillot rejoint très tôt le PCA (Parti communiste algérien) après avoir été secrétaire général de l`Union de la jeunesse démocratique algérienne.

Employé en tant que comptable au quotidien Alger Républicain, il est mobilisé par l`armée française comme aspirant en 1956 dans la région de Méliana. Le 4 avril de la même année, il déserte et prend le maquis en détournant un camion d`armes. Il meurt sous les balles de l`armée coloniale le 5 juin 1956 à Chlef.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.