Coopération

Messahel se félicite de l'excellence des relations algéro-chinoises à l'occasion de leur 60e anniversaire

Publié par DKNEWS le 08-07-2018, 17h30 | 32
|

Le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, s'est félicité de l'excellence des relations unissant l'Algérie et la Chine, assurant que le 60e anniversaire de l'établissement de ces relations sera une aubaine pour réitérer l'attachement constant des deux pays à aller de l'avant vers la consolidation du partenariat stratégique global entretenu depuis 2014.

S'exprimant lors d'une interview accordée à l'Agence Chine Nouvelle (Xinhua) samedi à l'occasion de la célébration du 60e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques algéro-chinoises, M. Messahel a affirmé que cet anniversaire portait des "significations nobles et profondes reflétant la solidité des liens entre les deux pays et peuples amis et qui n'ont vu à travers leur histoire que distinction et excellence".

Le chef de la diplomatie algérienne a estimé, à ce propos, que cet anniversaire était une "aubaine pour réitérer l'attachement des deux pays aux mêmes principes et la concordance de leurs vues vis à vis des questions internationales et régionales d'intérêt commun, ainsi que leur souci constant à aller de l'avant vers la consolidation du partenariat stratégique global qu'ils entretiennent depuis 2014".

Le ministre des Affaires étrangères a longuement abordé les bases des relations algéro-chinoises ainsi que leurs objectifs et les acquis réalisés au profit des deux parties, saluant, dans ce sens, l'établissement du partenariat stratégique auquel sont parvenues les deux parties et qui s'est traduit par une croissance soutenue de la coopération entre les deux pays dans plusieurs domaines.

M. Messahel a également salué la croissance accélérée qui a marqué les relations algéro-chinoises au cours des dernières années, une croissance qui s'est traduite par la préservation de la Chine de la première place au rang des partenaires commerciaux de l'Algérie, avec une moyenne annuelle qui a dépassé 8 milliards USD.

Il a qualifié, par ailleurs, l'initiative de la "ceinture et la route" de projet stratégique intégré ayant pour but le renforcement de la coopération entre les Etats au service de leurs objectifs de développement et leur intérêts communs, à travers notamment la multiplication des investissements, relevant que l'Algérie était un "acteur incontournable dans la relance de la coopération sino-arabe", et ce, au regard de ses relations distinguées avec la Chine et son rôle pivot dans le monde arabe.

Lire aussi : Le partenariat stratégique sino-algérien repose sur la "confiance mutuelle"

Proposée par le président chinois Xi Jinping, la "ceinture et la route" est une initiative stratégique de développement axée sur l'échange et la coopération entre la Chine et les pays d'Asie, d'Europe et d'Afrique. Elle est composée de deux concepts principaux, à savoir: "la route de soie économique terrestre" et "la route de soie maritime". Cette initiative tend à réaliser une route de soie moderne liant la chine par voie terrestre et maritime avec le sud-est et le centre de l'Asie, le Moyen-Orient, l'Europe et l'Afrique dans le cadre des objectifs de développement durable en assurant la capacité d'accès aux marchés des différents pays. La Chine a consacré 126 milliards de dollars pour la réalisation de ce plan.

S'agissant des champs de coopération bilatérale, M. Messahel a fait savoir que la Chine s'emploie à la réalisation de plusieurs projets d'infrastructures sur tout le territoire, faisant état de signature, par les deux pays, d'accords dans les domaines de l'agriculture, la pêche et autres.

Le chef de diplomatie algérienne a salué également les efforts consentis dans le domaine des sciences, technologies et applications de l'espace ayant été couronnés par le lancement du premier satellite algérien (ALCOM SAT 1) depuis la Chine le 11 décembre dernier.

Cet évènement a été une halte importante dans le renforcement de la coopération bilatérale, a-t-il mis en avant, soulignant l'intérêt qu'accordait l'Algérie à la réalisation du Port d'El Hamdania (120 km Nord-ouest d'Alger) qui sera assurée par la Chine avec un crédit de 3,3 milliards de dollars. Ce projet, poursuit-il, revêt un aspect stratégique sur les plans local et régional, permettant de lier les marchés chinois et africain via la route transsaharienne qui relie l'Algérie à Lagos (Nigéria), ce qui attirera les investisseurs vers la zone logistique autour du port.

Lire aussi : Partenariat algéro-chinois dans 5 projets industriels et d'infrastructure portuaire

L'Algérie et la Chine ont signé en octobre 2016 une convention cadre en matière de renforcement des capacités de production visant la restructuration des relations économiques bilatérales "basées non seulement sur l'échange commerciale mais également la signature de contrats de réalisations publiques et l'orientation vers la dynamique d'investissement et de coproduction à travers la mise en place d'un cadre d'application et une base de partenariat industriel et économique entre les deux pays".

L'accord couvre les domaines suivants : les industries manufacturières, l'exploitation des ressources et énergies (gaz et pétrole), les industries mécaniques, l'industrie ferroviaire, la sidérurgie, les infrastructures, l'industrie pétrochimique, les énergies renouvelables, l'efficacité énergétique, la transformation des minéraux, la construction, l'électroménager et la coopération technique.

De nouveaux horizons seront ouverts à cette coopération, et ce, en établissant de "solides" partenariats avec des firmes chinoises activant dans l'industrialisation permettant à l'Algérie de diversifier son économie et d'être une destination privilégiée des investisseurs chinois.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.