Monde

Présidentielle au Mali : IBK et Soumaïla Cissé animent deux grands meetings à Bamako

Publié par DKNEWS le 09-07-2018, 17h48 | 58
|

La campagne électorale en prévision des présidentielles maliennes du 29 juillet a été marquée dimanche soir par la tenue de deux importants meetings animés par les deux principaux candidats, le président sortant Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) et son rival Soumaïla Cissé, considéré comme le leader de l'opposition.

Selon les médias locaux, près de 100.000 personnes ont assisté dimanche soir à Bamako au premier meeting de campagne du chef de l'Etat sortant, alors que Soumaïla Cissé a réussi à mobiliser, lui aussi, près de 50 000 personnes venus l'acclamer lors d'un meeting animé sur la Place de l'indépendance de Bamako.

Le président Keïta a rassemblé ses partisans dans un stade de Bamako, où il a appelé à la mobilisation jusqu’à la victoire le 29 juillet prochain, jour du vote. "Je me présente pour ma succession, pas par amour du pouvoir mais par amour pour ce pays, pour sa sécurité et sa stabilité", a tenu à souligner en langue bambara le président Keïta. Durant son meeting électoral, des artistes engagés pour sa candidature se sont succédé sur le podium pour des prestations musicales ou humoristiques. Ibrahim Boubacar Keïta accompagné de son épouse a fait le tour d’honneur du stade pour saluer les milliers de personnes venus assister au lancement de sa campagne électorale. 

Dans son intervention, le chef d'Etat malien a remercié les Maliens venus nombreux lui exprimer leur soutien pour une victoire au soir du 29 juillet 2018. Le candidat IBK dispose d'une importante équipe de campagne, renforcée par des artistes et des célébrités de renommée internationale. Pour la réussite de sa campagne, les réseaux sociaux et l'affichage publicitaire ont été ciblés avec l’impression de grandes et petites affiches, ainsi que des véhicules d’animation ont été prévus.

 

Lire aussi : Elections présidentielles au Mali: les candidats en quête d'appuis et de  soutiens

Son principal rival, l'ancien ministre Soumaïla Cissé, a de son côté animé un meeting sur la Place de l'indépendance de Bamako, où étaient rassemblées des dizaines de milliers de personnes selon la presse. Son entourage parle de 30.000 à 50.000 personnes présentes. "Je m'engage à tout mettre en œuvré pour ramener la paix et l'unité, à redonner à l'Etat toute son autorité", a promis M. Cissé, 68 ans, un économiste et une des personnalités politiques connues au Mali. "Je m'engage à lutter contre le clientélisme et la corruption.

Je fais le serment solennel qu'aucun membre de la famille n'aura de postes officiels", s'est-il engagé revêtu à l'occasion par la tenue malienne en boubou blanc et au milieu de gros ballons gonflables à son effigie et de banderoles indiquant : "Soumaïla Cissé, l'espoir du Mali".Soumaïla Cissé, accompagné, entre autres, de son épouse Cissé Assitan Traoré et de son directeur de campagne M. Tiébilé Dramé, a remercié tous les partis politiques, mouvements et associations qui ont apporté leur soutien à sa candidature."Tous ces soutiens démontrent une volonté ferme d’instaurer l’alternance !", a-t-il souligné, avant de demander aux présents de rendre hommage au doyen des chefs de quartiers de Bamako, El Hadj Ibrahim Traoré et toutes les victimes maliennes, africaines et étrangères de la crise.

Discours de #SoumailaCisse18: "Le #Mali ne peut plus être spectateur de son destin comme c’est le cas depuis 5 ans" "Aucun membre de ma famille ne sera nommé à une fonction ministérielle, je vous en fait le serment!" "Cette élection est la vôtre, ne vous la laissez pas voler!" pic.twitter.com/5kIvCCjebu

— Soumaïla CISSÉ (@Soumailacisse) 8 juillet 2018

Rappelons que 24 candidats se présentent à cette présidentielle dont la campagne a été lancée samedi dernier.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.