Santé

Bouira : Levée du gel sur 10 projets pour le secteur de la santé

Publié par DKNEWS le 10-07-2018, 16h58 | 51
|

Une dizaine de projets relevant du secteur de la santé a été dégelée dans la wilaya de Bouira dont les travaux devront être relancés dans les prochaines semaines, a annoncé lundi la directrice de la santé publique (DSP), Ghalem Leila-Ilham devant l’Assemblée populaire de la wilaya (APW).

«Pour notre secteur, la levée du gel a été faite sur 10 projets, dont notamment la réalisation d’un centre de transfusion sanguine, déjà inscrit en 2012 pour une enveloppe financière de 74 millions de dinars», a expliqué Mme Ghelem qui présentait un rapport au cours de la session APW consacrée à plusieurs autres dossiers.

Parmi les dix projets dégelés figurent aussi une étude et la réalisation d’un nouveau siège au bénéfice de la Direction de la santé de la wilaya, l’aménagement et l’extension de l’Institut national de formation supérieure du paramédical (INSFPM) de Sour El-Ghozlane pour un montant de 600 millions de dinars, ainsi que la réalisation d’un centre d’hémodialyse à Ain Bessam (Est de Bouira), a ajouté la même responsable.

«Grâce à nos efforts et ceux consentis par le ministère de tutelle, ces projets sont dégelés et ils constituent un acquis pour la wilaya de Bouira», a souligné Mme Ghalem.

Selon les détails fournis par la même responsable, «sont en phase de concrétisation» les projets portant sur la réalisation d'un hôpital mère-enfant, l’acquisition des équipements pour l’unité médico-chirurgicale (UMC) de Sour El-Ghozlane, ainsi que pour le service de gynécologie du même hôpital.
«Nous avons beaucoup d’espoir dans la réalisation de ces projets, notamment celui de l’hôpital mère-enfant, qui va nous permettre, à moyen terme, de présenter un dossier solide en vue de doter la wilaya de Bouira d’un établissement hospitalo-universitaire (EHU)», a indiqué Mme Ghalem.

Pour le projet de l’hôpital mère-enfant, «le dossier était bien étudié pour une autorisation de programme de 800 millions de dinars. Cette future structure hospitalière, d’une capacité d’accueil prévue de 80 lits pour le service de pédiatrie, 42 lits pour la chirurgie infantile et 80 autres places pour la gynécologie obstétrique», a-t-elle tenu à préciser dans son rapport.

Par ailleurs, la directrice de la santé de la wilaya de Bouira a réitéré son engagement à £uvrer pour assurer des prestations sanitaires de qualité aux malades.

De ce fait, Mme Ghalem compte renforcer le corps des praticiens spécialistes, notamment en gynécologie, réanimation, radiologie et ce, de façon à répondre aux besoins de la wilaya.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.