Société

La région de Tamda à Mila: les estivants "retardataires" profitent des paysages édéniques

Publié par DK News le 12-09-2018, 16h22 | 10
|

Le soleil généreux de ce début de mois de septembre semble donner à la saison estivale un temps additionnel dans la localité de Tamda, distante d’à peine quelques kilomètres de la commune d’Ahmed Rachedi au Sud-ouest de Mila. Les estivants "retardataires", amoureux de la nature, profitent encore des cascades, de la montagne verdoyante, de la fraîcheur et des paysages d’une beauté pittoresque de la région de Tamda.

En dépit de la difficulté d’accès au site par une route montante très sinueuse et dégradée à plusieurs endroits à cause du phénomène des glissements de terrain, les visiteurs, poussés par leur passion pour la nature, affluent vers Tamda en jouissant sur leur chemin de la verdure des vastes vergers arrosés par l’eau limpide intarissable des chutes de la localité.

Ces visiteurs viennent de la commune d’Ahmed Rachedi, des diverses villes de la wilaya de Mila et même des wilayas avoisinantes, en quête de moments agréables dans cet espace à végétation luxuriante noyée dans les jolis sons du gargouillis des ruisseaux et du gazouillement de multiples oiseaux endémiques.

Les plus téméraires n’hésitent pas à s’offrir une baignade très fraîche dans les petites mares constituées en bas des cascades par des rochers abrupts.

Rencontré en train de se baigner à Tamda, Hassan Benamiour, originaire de la région, affirme à l’instar d’autres jeunes se rendre durant l’été chaque jour en début d’après-midi vers ce lieu pour des baignades et jouir du calme et de la quiétude y régnant.

 Un jeune père accompagné de ses trois garçons a assuré, de son côté, venir de la localité d’Ahmed Rachedi fréquemment pour se baigner dans l’eau cristalline de Tamda.

Ces mares ne sont pas profondes et il n’y a aucun risque à s’y baigner, soutient ce chef de famille en réponse aux craintes liées à des cas de noyade enregistrés par le passé dans la région.

Se rendre à Tamda est devenu presque une sacrosainte tradition pour les habitants d’Ahmed Rached et autres localités de Mila qui y amènent également leurs hôtes contribuant ainsi à faire connaître ce sanctuaire naturel, ajoute le même interlocuteur.

Un jeune visiteur originaire de Chelghoum Laïd, distante de 70 km de la région, a confié à l’APS avoir visité Tamda il y a plusieurs années et y retourner durant cet été 2018 pour le faire découvrir à trois de ses amis dont la curiosité pour le site a été surtout entretenue par la description de la beauté de l'endroit faite sur les réseaux sociaux.

Des demandes de valorisation du site 

Durant surtout les weekends, Tameda est presque prise d’assaut par les familles de Mila et d’ailleurs. Le reste de la semaine, se sont les jeunes qui investissent le lieu.

Pour ces visiteurs, ce site naturel magnifique mérite d’avantage d’attention de la part des autorités locales afin de réaliser des aménagement et y implanter des structures de services notamment de restauration et de loisirs en assurant la sécurité et le respect des milieux naturels.

 Le site jouit de multiples atouts naturels en plus d’un chemin d’accès qui en favorisent l’exploitation touristique, a estimé Abdelaziz Boubidi, directeur par intérim du tourisme.

La direction du tourisme proposera une opération d’étude et de réalisation d’aménagements pouvant être éventuellement être engagée dans le cadre d’un investissement privé, a précisé le même cadre.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.