Régions

Déficit en enseignants à l’université Akli Mouhand Oulhadj de Bouira

Publié par DK News le 12-09-2018, 16h24 | 12
|

 L’université Akli Mouhand Oulhadj de Bouira est confrontée cette année à un déficit de 236 enseignants, et ce malgré le recrutement de 46 nouveaux enseignants afin de combler ce manque, selon un rapport établi mercredi par les services de la wilaya.

"Un flagrant déficit en matière d’enseignants est enregistré cette année. Nous connaissons un manque en matière d’enseignant de langues (Français et Tamazight) ainsi que pour les filières techniques et scientifiques", a expliqué à l’APS, Oussama Khitouche, chargé de la communication par intérim.

Selon les statistiques évoquées dans ce document présenté par le recteur de l’université, Benali Cherif Noureddine, l’université de Bouira compte plus de 24 000 étudiants, dont 3579 nouveaux bacheliers, qui se sont inscrits durant la période allant de 24 juillet au 16 août dernier. Pour combler le déficit enregistré, l’université a recruté 46 enseignants pour quelques spécialités, tandis qu’elle prévoit de recruter aussi 116 enseignants de Tamazight.

"Pour les postes d’enseignants en Tamazight, l’université doit œuvrer avec la direction de l’Education dans le cadre d’une convention conjointe pour recruter des enseignants de Tamazight", a expliqué le recteur de l’université dans le même rapport, précisant en outre que l’université Akli Mouhand Oulhadj de Bouira ne comptait que 700 enseignants, dont 27 professeurs.

Réception prochaine de 1000 places pédagogiques et 1500 lits

Par ailleurs, l’université Akli Mouhand Oulhadj sera bientôt renforcée en matière de places pédagogiques avec l’ouverture prévue de 1000 places pédagogiques et une résidence universitaire de 1500 lits situés au niveau du pôle universitaire, a expliqué à l’APS le chargé de la communication de la direction locale des œuvres universitaires (DOU), Hassan Snouci.

"Ces structures vont être livrées à partir de cette rentrée universitaire. Ces nouvelles réalisations allègeront la pression sur les structures existante", a précisé M. Snouci.

Cette année, l’université de Bouira assure l’hébergement pour plus de 10700 étudiants issus de Bouira et d'autres wilayas du pays.

Selon les chiffres fournis par le chargé de la communication de la DOU de Bouira, quelque 2000 étudiants se sont inscrits au niveau des services de la résidence universitaire, dont 1200 filles.

Pour ce qui est du transport universitaire, le même responsable a fait savoir que les œuvres universitaires comptaient relancer deux lignes ferroviaires, la première celle reliant Lakhdaria à Bouira et la seconde Bouira à Ath Mansour.

"Ces deux lignes de train nous permettront d’assurer le transport pour les étudiants issus des communes de Kadiria, Aomar, Bouira, El-Asnam, Bechloul, El-Adjiba, Ahnif et Ath Mansour", a-t-il encore expliqué.

A cela s’ajoute aussi la mobilisation de 68 bus pour le transport universitaire devant couvrir 10 dairas et 14 communes, a ajouté M. Snouci.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.