Hi-Tech

Météo: l'ONM fonctionne selon les "normes internationales", la précision de ses prévisions atteint les "80%"

Publié par DK News le 30-09-2018, 16h25 | 10
|

La chargée de l'information auprès de l’office national de la météorologie (ONM), Houaria Benrakta a affirmé que l’ONM établissait ses prévisions suivant les "normes internationales" en recourant à des moyens technologiques permettant d'atteindre un taux de précision des prévisions avoisinant les "80%", assurant, à ce titre, que l’Algérie est un pays "pionnier" au niveau arabe dans ce domaine.

Dans une déclaration à l’APS, Mme. Benrakta a expliqué que l’ONM avait amélioré, au cours des dernières années, "la précision de ses prévisions grâce à un modèle numérique prenant en compte tous les cumulonimbus et les activités orageuses et qui permet de déterminer les zones de perturbation avec une précision de l’ordre de 3Km au lieu de 8km auparavant et de collecter des informations précises pour chaque wilaya et non la région tout entière", précisant que ce modèle permettait aux services de l’Office d'établir des prévision dans les "48 heures avec un taux de précision pouvant atteindre les 80%".

Répondant à une question sur les critiques qui ont visé l'ONM suite aux perturbations ayant touché récemment plusieurs wilayas de l'Est, la responsable a assuré que l'ONM "a rempli pleinement son rôle comme à l'accoutumée en assurant un suivi continu de la météo", expliquant, à ce titre, que les perturbations enregistrées à l’est du pays étaient dues à une "série de cellules orageuses très actives et inhabituelles pour le mois de septembre formées par des masses d’air chaudes qui ont été à l’origine des fortes températures enregistrées août dernier".     

Les "fortes perturbations météorologiques enregistrées, début septembre courant, l'importante activité orageuse et les cellules orageuses formées dans les régions est du pays, ne sont pas des perturbations météorologiques classiques pouvant être détectées par les modèles numériques, mais il s’agit plutôt d’une perturbation locale particulière qui peut être observée par satellite en fin de journée", a relevé Mme. Benrakta, soulignant, dans ce sens, que les services de l'ONM  "suivaient de près ces perturbations et émettaient des bulletins (spéciaux et quotidiens), mais ce genre de perturbation complique l'opération de prévision de la pluviométrie".

Rappelant que "les services de météorologie à l’échelle internationale trouvent des difficultés pour prévoir les quantités de pluies pouvant accompagner les cellules orageuses", la spécialiste a qualifié ce phénomène de ½ problème mondial », car, a-t-elle expliqué, les quantités de pluie pouvant être prédites "concernent des perturbations classiques contrairement à la cellule orageuse dont le développement et les quantités de pluie l’accompagnant sont difficiles à prévoir".

Mme. Ben Rakta a souligné, par ailleurs, que "l'ONM a pour principale mission, la protection et la préservation des personnes et de leurs biens, non pas par l’intervention en cas de catastrophes naturelles mais par des prévisions précises sur l’endroit et le temps de survenance d’une violente perturbation qui sont signalées instantanément aux responsables et services concernés en vue de prendre les mesures nécessaires".

 

L’Algérie "pionnière" dans le monde arabe en matière de navigation aérienne

 

"Pionnier" au niveau arabe en matière de navigation aérienne, les services de l'ONM ont obtenu, le 23 mars 2017, "la certification ISO 9001/2008  relative à la navigation aérienne et la certification ISO 9001/2015, le 23 mars 2018, permettant à l’Algérie de devenir le seul pays arabe à obtenir cette certification qui mesure le taux d'application des normes internationales en matière de navigation aérienne dans le cadre du système de management de la qualité (SMQ). 

Membre de l'Organisation internationale de la Navigation aérienne, l'ONM est, également,tenu d'appliquer toutes les normes internationales standardisées. 

L'office exploite des images satellites à travers des modèles numériques et assure un suivi permanent en calculant les données émises par ses différentes stations régionales, réparties sur l’ensemble du territoire national. Ces données sont exploitées dans la prévision instantanée des cellules orageuses et des perturbations.

Ces opérations sont rendues possibles grâce à un supercalculateur qui permet d'accélérer les opérations de prévision et d'analyse des données internationales et locales, et ce dans le but de "réduire le périmètre de prévisions à 1.3km".  

Soucieux de "faire parvenir l'information à tous les citoyens dans l'ensemble des régions du pays", l'ONM a créé son site électronique "www.meteo.dz" qui comporte une carte des prévisions quotidiennes de 48 wilayas affichant, notamment, les températures, le taux d'humidité, la direction du vent et l’état du ciel tous les 6 heures, en sus d'une carte de veille et les BMS. 

Le site contient, aussi, des prévisions instantanées et saisonnières et publiera prochainement "les prévisions météorologiques pour l’hiver". 

A cet effet, M. Benrakta a mis en garde contre "des sites concurrentiels qui donnent de fausse informations".

L'Office a créé une application à télécharger gratuitement sur smartphones qui permet de s'enquérir des prévisions météorologiques et de recevoir les BMS.

Des institutions de l'Etat, des opérateurs privés ainsi que des médias publics et privés sont abonnés au service algérien de météorologie. La nature du Bulletin et le procédé de son envoi, qui diffère d'une institution à une autre, se fait par Fax ou par courrier électronique.

L'office dispose de six (06) départements régionaux répartis à Alger pour couvrir la région du centre, Oran pour celle de l'Ouest, Constantine (la partie Est), Béchar (la partie Sud-Ouest), Ouargla (la partie Sud-Est) et Tamanrasset (les régions de l'extrême Sud). Ces départements disposent de stations locales qui les dotent des différentes données via la 3G pour garantir "la rapidité et l'exactitude des informations".

Ces dernières années, l'office a développé ses ressources humaines à travers la formation et le suivi des derniers développements scientifiques à travers le monde concernant l'analyse des modèles numériques et acquit des moyens technologiques développés pour assurer une meilleure prévision climatique. 

L'Office compte sur une ressource humaine "jeune et qualifiée, puisque les jeunes prévisionnistes ont, au minimum, un diplôme d'ingénieur d'Etat. Ces derniers bénéficient régulièrement de sessions de formation assurées par des formateurs et experts en météorologie dans le cadre d'un Accord de coopération avec Météo-France "pionnière dans ce domaine". 

Dans ce cadre, un programme de formation englobant tous les domaines liés à la prévision et à la maintenance des équipements a été élaboré pour cette année.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.