Monde

Sahara occidental : l'ONU demande une prolongation d'un an de la Minurso

Publié par Dk News le 05-10-2018, 16h19 | 15
|

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a demandé mercredi au Conseil de sécurité "de prolonger d'un an le mandat" de la force de paix Minurso au Sahara Occidental, afin de soutenir la reprise de négociations politiques début décembre à Genève.

"Je recommande au Conseil d'étendre d'un an le mandat de la Minurso, jusqu'au 31 octobre 2019, afin de donner à mon émissaire l'espace et le temps nécessaires à la création de conditions permettant au processus politique d'avancer", a-t-il écrit dans ce document un document adressé au Conseil de sécurité. 

"J'exhorte les parties et les voisins à venir à la table de négociations de bonne foi et sans préconditions", les 5 et 6 décembre en Suisse comme les y a invités l'émissaire Horst Kohler, ajoute-t-il. 

Lire aussi : Sahara Occidental : premiers pourparlers entre le Front Polisario et le Maroc les 4 et 5 décembre à Genève

Les invitations envoyées aux deux parties au conflit ainsi qu’au deux pays observateurs, l’Algérie et la Mauritanie, viennent surtout en application de la résolution 2414 du Conseil de sécurité qui a confirmé le soutien de l’organe onusien à la relance des négociations directes sans préconditions.

Le rapport d'Antonio Guterres survient alors que le Conseil de sécurité est appelé en octobre à tenir trois réunions consacrées au Sahara occidental, dont une le 29, jour prévu pour renouveler le mandat de la Minurso.

"Maintenir des conditions pacifiques et stables sur le terrain est essentiel pour favoriser une reprise du processus politique", insiste le secrétaire général dans son rapport. "La Minurso demeure un élément clé des Nations unies pour obtenir une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable", fait-il valoir.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.