La diplomatie algérienne a jeté les bases de la paix, du vivre-ensemble et de la réconciliation à travers le monde

Publié par DK News le 09-10-2018, 16h25 | 16

Les ambassadeurs de la Palestine et de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) à Alger, ont affirmé lundi, que la diplomatie algérienne avait contribué à jeter les bases des principes de la paix, de la réconciliation et du vivre-ensemble à travers le monde, par sa contribution à l'adoption, par l'ONU, de la journée du 16 mai, journée internationale du vivre ensemble.

A l'occasion de la célébration du 56ème anniversaire de la diplomatie algérienne, organisée, lundi, par le ministère des Affaires étrangères au Centre international Abdellatif Rahal, l'ambassadeur de la Palestine à Alger, Louai Aissa a indiqué à l'APS que la "diplomatie algérienne a laissé plusieurs empreintes dans nombre de mouvements de libération".
 
Il a relevé, à ce titre, que la diplomatie algérienne "s'acquitte toujours de son rôle en adéquation avec ses principes, ses moyens et la nature des développements internationaux", en se basant dans ce processus sur les principes de la justice, de l'équité et du vivre ensemble afin de parvenir à un monde où règnent stabilité et entente.
 
"La politique algérienne actuelle suit la même ligne en soutien des mouvements de libération à travers le monde", a affirmé le diplomate palestinien, soulignant que l'approche diplomatique algérienne en matière de résolution des crises à travers le monde était "bien définie", en réitérant à chaque fois que "la paix ne saurait s'établir qu'à travers une entente entre les parties en conflits".
 
Pour sa part, l'ambassadeur sahraoui, Abdelkader Taleb Omar, a mis en avant "le rôle important" de la diplomatie algérienne pour les mouvements de libération, notamment la cause sahraouie, "à travers son soutien indéfectible à la légalité internationale et la liberté des peuples", rappelant que les mouvements de libération ont appelé l'Algérie "la Mecque des révolutionnaires".
 
"La diplomatie algérienne a réussi aujourd'hui dans le processus de la paix et de la réconciliation sociale adoptée par l'ONU comme journée internationale célébrée le 16 mai de chaque année, et ce grâce à la direction éclairée de l'Algérie et de son Président, Abdelaziz Bouteflika", a-t-il mis en avant.
 
Attachée à ses principes inspirés de sa révolution de libération, l'Algérie a pu gagner le respect et la confiance de plusieurs pays à l'échelle arabe, africaine et internationale, a-t-il ajouté.
 
La diplomatie algérienne, ajoute-t-il, adoptant la position de défense des causes justes à travers le monde, se veut "un symbole et exemple" à suivre à l’échelle arabe, régionale et internationale pour défendre les causes légitimes et justes sans marchandage politique aucune.
 
A noter que la Journée de la diplomatie algérienne est célébrée le 8 octobre de chaque année.
 
C'est un évènement qui coïncide avec le jour où le premier président de l'Algérie indépendante Ahmed Ben Bella avait hissé les couleurs du drapeau algérien au siège des Nations unies à New York le 8 octobre 1962.
 
Il coïncide, en outre, cette année, avec le 13è anniversaire de la Charte pour la paix et la réconciliation nationale qui représente le slogan de l’édition de la Journée célébrée cette année.