Culture

Littérature : Les œuvres de Kateb Yacine s'imposent au lecteur espagnol

Publié par Dk News le 28-10-2018, 16h05 | 35
|

Le premier contact du lecteur espagnol avec la littérature algérienne s'est fait à travers les écrits de Kateb Yacine (1929/1989), ont affirmé des spécialistes de la traduction littéraire lors de l’ouverture samedi à Guelma de la 8ème édition du forum international sur cet écrivain algérien.

«Le roman Nedjma a été la première £uvre littéraire algérienne à avoir été traduite vers espagnol en 1976», a indiqué Mehdi Chérifi, enseignant de littérature espagnole à l’université virtuelle de Tunis, à l’ouverture de cette rencontre de quatre jours tenue au théâtre Mahmoud-Triki à l’occasion du 29 anniversaire de la mort de Kateb Yacine.

Une dizaine d’£uvres de Yacine, dont sa pièce «Le cercle des représailles», a été par la suite traduite dans cette langue, a relevé l’intervenant, estimant que «Kateb Yacine a été véritablement le porte-drapeau de la littérature algérienne à l’étranger».

La traduction des oeuvres littéraires algériennes vers l’espagnol a connu après l'année 2000 «une nette dynamique» incluant d'autres traductions vers la même langue de nombreux romanciers algériens dont Assia Djebar, Rachid Mimouni, Malika Mokeddem, Mohamed Dib, Mostefa Lachref et Yasmina Khedra, a indiqué Mehdi Chérifi, soulignant que 55 £uvres sont venues s’ajouter depuis 2005 aux 13 ouvrages déjà transmis au lecteur espagnol.

Diplômé de l’université espagnole, le conférencier a relevé que la quasi-totalité des £uvres traduites vers la langue espagnole avait été écrite en français avec une quasi-absence d’ouvrages écrits en arabe en raison, a-t-il soutenu, «des conséquences de 132 ans de colonialisme et de la proximité entre français et espagnol». Mohamed Saâd Berghal, directeur de l’institut des langues de Monastir (Tunisie), a estimé que «la géographie» de Kateb Yacine, thème de la rencontre, englobe aussi le voyage linguistique de Kateb entre la langue française «son butin de guerre», la langue arabe et le dialectal.

Kateb Yacine qui a voyagé entre Guelma, Ain Guerour, le village Nadhor, Annaba et Constantine a transposé ces lieux dans ses £uvres, a souligné l’intervenant paraphrasant Gabriel Garcia Marquez qui disait que «le monde commence dans mon village».

Cette édition du forum a réuni des chercheurs de nombreuses universités algériennes ainsi que de France, du Brésil, du Congo, de Tunisie, du Maroc et du Liban, a souligné Ali Abbassi, président de l’association de promotion du tourisme et de l’animation culturelle initiatrice du forum.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.