56ème anniversaire du recouvrement de la souveraineté sur la radio et la télévision algérienne : «L’université Djilali Bounaama de Khemis Miliana au rendez vous»

Publié par S. B. le 29-10-2018, 16h06 | 36

Sous le haut patronage du wali d’Ain Defla, le 56ème anniversaire du recouvrement de la souveraineté sur la radio et la télévision algérienne, a été célébré au niveau de l’université Djilali Bounaama a Khemis Miliana, organisé par le mouvement national des étudiants algériens, (MNEA), le bureau de wilaya de l’organisation nationale des enfants des chouhadas, (ONEC) et l’union national des journalistes algériens, en présence des étudiants, des ambassadeurs, la famile révolutionnaire, le S/g de l’union national des agriculteurs algériens et le S/g de l’ONEC, et les autorités civiles et militaires. 

Cette journée qui coïncide aussi avec le 64èmeanniverssaire du déclenchement de la révolution algérienne, était une halte pour marquer cet évènement historique, illustrant les différentes étapes de la radio algérienne depuis la date du 28 octobre 1962 qui a vu le recouvrement de la souveraineté nationale sur la Radio et la Télévision algériennes, symbolise le patriotisme des journalistes et techniciens algériens qui ont démontré leur capacité à relever le défi d'assurer la transmission des programmes.

En dépit de leur manque d'expérience, les techniciens algériens ont pu, grâce à leur détermination et leur sens patriotique, reprendre la transmission des programmes. La radio fut « une arme efficace » pour les moudjahidine, affirment le s/g de l’ONEC. Six ambassadeurs marquent l’évènement Il est à noter que six ambassadeurs étaient présents lors de cette cérémonie, il s’agit de l’ambassadeur de la Russie, Mr Igor Beliaev, l’ambassadeur du Palestine Mr Aref Mansour, du Liban Hassen Mahmoud, du Polisario Mr Abdelkader Taleb Omar et le numéro deux a l’ambassade de la Croatie, Mme Sretna Markovic.

Cette dernière était très heureuse par cette visite et nous a confirmé que « La révolution algérienne reste une référence pour plusieurs pays du monde qui ont lutté et lutte toujours pour la liberté et l’égalité », par ailleurs, le Dr Fahad Ibraheem Al Ghamdi chargé du bureau culturel de l’ambassade de l’Arabie Saoudite, nous a assuré que « L’Arabie Saoudite a toujours soutenue l’Algérie durant sa guerre de libération contre l’armée française », « Nous sommes deux pays frères et on partage plusieurs choses en commun, et le président Bouteflika est entrai de faire un travail colossal pour son peuple » Ajoute t-il.

Des cadeaux symboliques ont été offerts aux invités d’honneur qui étaient très enchantés par le chaleureux accueil qui leur a été offert a l’université de la part des responsables, la famille révolutionnaire et les étudiants aussi.