L'association Machaal Echahid honore Mustapha Makaci, premier président du CRA

Publié par Dk News le 30-10-2018, 17h00 | 46

L'association Machaal Echahid a honoré, mardi à Alger, le moudjahid Mustapha Makaci, premier secrétaire général du Croissant-Rouge algérien (CRA) et l'un des fondateurs de l'organisation en 1956 durant la Guerre de libération nationale.

Le moudjahid mustapha Makaci, médecin de formation, a été désigné officiellement secrétaire général du CRA le 29 décembre 1957. L'idée de créer cette organisation par le comité de coordination et de mise en £uvre avait été émise en 1956.

Titulaire d'un doctorat en médecine de l'université d'Alger le 9 juillet 1949, le moudjahid Makaci a grandement contribué à faire entendre la voix de l'Algérie durant la guerre de libération, à travers le CRA, lui qui a rejoint les rangs des moudjahidine à la Guerre de libération nationale dès son déclenchement.

Avant la création du CRA, Mustapha Makaci a formé de nombreux Algériens dans le domaine de la santé militaire. Il a soigné les blessés de l'Armée de libération nationale (ALN), dont l'actuel Directeur général de la sûreté nationale (DGSN), Mustapha El Habiri.

De même qu'il a prodigué des soins aux blessés français détenus par l'armée durant la guerre de libération. Après l'indépendance, le moudjahid a ouvert une clinique à Alger et écrit pas moins de 12 ouvrages sur différents thèmes, notamment les soins et l'histoire de la médecine.

Dans sa communication, Achour Mahfoudh, chercheur en histoire a évoqué la dimension humaine de la révolution algérienne, «une révolution à laquelle le moudjahid est resté attaché, en dépit des dépassements commis par les autorités coloniales contre les Algériens».

Les rapports du Comité international de la Croix rouge  (CICR) avaient établi à l'époque que «l'armée de libération réservait  un bon traitement aux soldats français détenus et blessés, alors que la France violait, dans les prisons et camps de concentration, les lois et conventions ratifiées sur les droits de l'Homme.