Actualité

Religion: L’attachement au référent religieux national, un facteur essentiel de stabilité durable

Publié par DK News le 06-11-2018, 18h49 | 8
|

L’attachement des Algériens à leur référent religieux national a été un facteur essentiel pour la restauration de la sécurité et la stabilité durant de longues ères, a affirmé, mardi à Ouargla, le représentant du ministère des Affaires Religieuses et des Wakfs, Mourad Maiza.

Intervenant en ouverture des travaux de la 5ème édition du colloque international de la Tariqa (confrérie) El-Kadiria sur «Le référent religieux et son rôle dans la sécurité et la stabilité de l’Etat algérien», M. Maïza a indiqué que «le référent religieux national a été farouchement défendu par de valeureux hommes de lettres et Oulémas de différentes régions du pays», avant de rendre hommage «aux indéniables et louables efforts déployés par l’Algérie dans la propagation des préceptes de l’Islam».

«La vigilance des institutions de l’Etat a largement contribué à l’immunisation du référent religieux national de certaines idées erronées à objectif douteux», a soutenu M. Maïza, ajoutant que ces institutions constituent «une contribution à la Nation musulmane dans la préservation des efforts des aïeux».

L’intervenant a indiqué, en outre, que ce colloque est «une preuve tangible témoignant de la mission grandiose des zaouïas en Algérie, dont celle d’El-Kadiria, pour la défense et la préservation du référent religieux national», tout en soulignant que «ces confréries poursuivent leur mission de propagation des sciences et valeurs religieuses, selon le mode ancestral sunnite et la lutte contre les idées susceptibles de nuire à notre référent».

Le président du Haut Conseil Islamique (HCI), Abou Abdallah Ghoulam Allah, a, de son côté, considéré que «la Tarika El-Kadiria, qui a donné naissance à l’Emir-Abdelkader El-Djazaïri, est mère des autres confréries soufies», avant de mettre en avant «le rôle du référent religieux national dans la diffusion des valeurs nationales, leur valorisation et l’abnégation et l’amour de l’autre».

Le Cheikh de la Tariqa El-Kadiria en Algérie, et en Afrique en général, Hacène Hassani a, pour sa part, appelé à «l’unité entre les confréries soufies, le rejet des conflits, la coopération pour le triomphe du référent religieux national et le refus des différentes formes de discorde et de division», avant d’insister sur «la nécessaire union contre toute velléité de nuire à la stabilité du pays».

Placée sous le signe «Serment, fidélité et continuité», cette rencontre (6-8 novembre), qu’abrite la maison de la culture Moufdi Zakaria à Ouargla, se déroule avec la participation d’une cinquantaine d’Ouléma et de personnalités religieuses venus d’une vingtaine de pays de différents continents.

Son programme prévoit une série de communications sur des thèmes afférents aux «soufisme et ses courants de pensée», «les référents nationaux et religieux», «les valeurs de respect et de connaissance de l’autre» et «le soufisme et la dimension référentielle nationale».

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.