Société

Khemis Miliana: Les travailleurs d'Algérie Poste en colère « Suite à des mesures arbitraires, les postiers appellent la ministre »

Publié par Salim Ben le 07-11-2018, 16h37 | 33
|

 Au niveau de la ville de Khemis Miliana, la commune la plus peuplée de la wilaya, des abonnés d'Algérie Poste ont été surpris par un mouvement de protestation.

Des pancartes disposées sur les guichets de la Poste centrale informaient la clientèle de l'arrêt momentané du travail.

Effectivement, une grande colère des postiers de Khemis Miliana est justifiée, selon des concernés, suite une mise de fin de fonction arbitraire du receveur de la plus grande poste de la wilaya, « Il s'agit de Mr Moussa Slimani, qui compte plus de 38 ans de service et plus de 16 ans autant que receveur de cette poste.

Affirment les travailleurs ».Dans une correspondance adressée a Mme la ministre de la pose et télécommunication, par les travailleurs d'Algérie Poste de Khemis Miliana, affiliée à l'UGTA, qui contestent avec force les mesures prises contre ce responsable de la Poste de Khemis Miliana, « à la suite d'une mise de fin de fonction illégale et anarchique » Selon eux.

« Ils sont venus la nuit pour changer les cadenas des coffres et aménagés la mise de fin de fonction secrètement, et lancer le lendemain l'arrêt du receveur définitif » « Chose désolante de la part du directeur d'Algérie poste de la wilaya » Ajout t-ils.

Selon cette correspondance dont une copie nous a été communiquée, « la direction s'est appuyée sur des dires malintentionnés, préfabriqués par certains milieux et destinés à nuire au receveur de la poste et les postiers, dires mensongers qui ont fait valoir qu'il existait une mauvaise gestion de leur part, suite a un rapport qui a été rédigé par un inspecteur déjà poursuivi en justice et suspendu ».

« Sinon comment on explique que ce matin, suite a cette grève le directeur de la wilaya lui-même nous a envoyé une correspondance qui relate l'annulation de la mise de fin de fonction du receveur pour réétudier le dossier » « Mais c'est du cinéma, ca, c'est pas possible que cela parvienne de la part d'un directeur de wilaya, pis encore les responsables du syndicat d'entreprise UGTA d'Ain Defla qui sont censés de protéger les travailleurs et régulariser leur situation socioprofessionnelle se sont plongés dans ce maladresse et ces mesures arbitraires, car c'est a cause d'eux que cette grande poste plonge dans ces problèmes »Martèlent t-ils.

« Tout ce scénario était préparé par un certain Abdellah Larachiche, un syndicaliste UGTA, accusait d'avoir détourné l'argent des œuvres sociales, et que son mandat est illégal et il ne représente plus les travailleurs ».

Crient les travailleurs d'Algérie Poste.  Les 36 travailleurs d'Algérie Poste de Khemis Miliana, appellent Mme la ministre d'Algérie Poste et télécommunication pour intervenir et régler ce problème qui perdure « a cause d'un règlement de compte flagrant de la part de ce syndicaliste.

Les travailleurs se déclarent mobilisés pour défendre l'intérêt d'Algérie Poste en même temps que toute sa clientèle, ils ajoutent « Que nul n'a le droit de piétiner la réglementation intérieure.
On déclare alors non recevables et inadmissibles les mesures arbitraires prises contre ce receveur «nous les refusons totalement» Ajoute le communiqué.

Par ailleurs, nous avons contacté le directeur d'Algérie poste de la wilaya, et même lui envoyé un message, mais en vain.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.