Sports

Volley : les clubs contestataires maintiennent leur boycott

Publié par Dk News le 02-12-2018, 16h44 | 2
|

Les présidents des clubs de volley-ball qui animent le Championnat d'Algérie de Super-Division (messieurs) et de Nationale Une (dames), ont décidé, samedi à Blida, de poursuivre le boycott de la compétition, jusqu'au règlement de leurs problèmes, au plan financier notamment.

En effet, en dépit des appels du président de la Fédération algérienne de volley-ball (FAVB), Mustapha Lemouchi, lancés à leur intention, pour reprendre les compétitions, les présidents des clubs ont maintenu le choix de boycott du championnat national, dont le début a été reporté à maintes reprises depuis le 1er novembre écoulé.

Dans leurs interventions à cette rencontre les ayant réunis avec le président de la FAVB, au Centre de loisirs scientifiques de Blida, les présidents de club ont soutenu que la décision d'entamer les compétitions était tributaire de l’examen des différents problèmes posés.

Ils ont notamment exigé du président de la FAVB de soumettre le problème de manque de finances, qui est, selon eux, "un problème commun à la majorité des clubs", au ministre de la Jeunesse et des Sports, tout en appelant ce dernier à la "prise de toutes les mesures susceptibles d’améliorer leur situation, qui impacte négativement sur les résultats de leurs clubs sur le terrain", estiment-ils.

Selon Djamel Kharissat, président du NR Bordj Bou Arréridj, multiple champion d'Algérie chez les messieurs, les "subventions étatiques accordées aux clubs ne couvrent pas tous les frais des clubs de volley-ball".

Une vision corroborée par le président du WA Tlemcen, Hakim Ben Abdellah, qui a critiqué le "soutien considérable" accordé par l’Etat aux clubs de football et au développement de ce sport "aux dépens d’autres disciplines sportives, dont le volley-ball" qui est, selon lui, "insuffisamment soutenu  en dépit de ses bons résultats sur le terrain".

Outre le manque de soutien financier, les intervenants ont, également, abordé le manque de formation et d’encadrement accusés par les clubs, tout en appelant au soutien des structures dédiées à ce sport.

Après avoir insisté auprès des présidents de club sur le fait que la décision de boycott n’est pas la "meilleure solution pour venir à bout de ce blocage préjudiciable pour l’avenir du volley-ball national", a-t-il dit, Mustapha Lemouchi s’est engagé à transmettre leurs doléances au ministère de tutelle, tout en les appelant à privilégier la "sagesse et le dialogue et à assumer leurs responsabilités".

A noter que sur les 22 clubs animant le championnat national de volley-ball messieurs et dames, seul le GS Pétroliers, sous la coupe de Sonatrach, s'est présenté sur le terrain à l'occasion de la première  journée.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.