Histoire

Sétif : Une paléontologue tire les premiers enseignements de la découverte archéologique d'Aïn Boucherit

Publié par Dk News le 28-12-2018, 16h35 | 11
|

La professeure de paléontologie au Muséum   national d’histoire naturelle de Paris, Brigitte Senut, a indiqué que la   découverte d'outils très anciens à Aïn Boucherit (Sétif, 300 km à l'est   d'Alger) questionne sur les migrations des hommes de l'Afrique vers   l'Europe, soulignant que la région était «plus giboyeuse». 

«Les découvertes d'outils très anciens dans le nord de l'Afrique nous   questionnent sur les migrations des hommes de l'Afrique vers l'Europe. Il y   a quelques jours on annonçait la découverte d'outils taillés très anciens,   jusqu'à 2,4 millions d'années dans le nord de l'Afrique, en Algérie, dans   la région d'Aïn Hanesh, sur le site d'Aïn Boucherit en particulier»,   a-t-elle précisé mercredi soir à France culture. 

Cette découverte archéologique dans la région de Sétif informe sur les   migrations anciennes des êtres humains, d'une zone à l'autre bout du monde:   de l'Afrique orientale à l'Afrique du nord, et jusqu'à l'Europe, a-t-elle   expliqué, relevant que c'est la première fois qu'on découvre des outils   aussi anciens dans le bassin méditerranéen. 

Pour cette paléontologue, qui retrace dans ses recherches l'évolution   biologique de l'humanité, la découverte d'Aïn Boucherit «nous remet en   mémoire le fait que c'est un homme migrant qui se déplace et qui n'est pas   restreint, contraint à une région précise», indiquant que les premières   migrations se passaient vers 1,5 million d'années et que c'était l'Homo   erectus ou l'Homo ergaster qui allait peupler le monde. 

Elle a fait observer que l'environnement dans la région d'Aïn Hanech et   sur le site d'Aïn Boucherit, en particulier, «était un milieu de savane   humide donc était beaucoup plus humide que ce que l'on connaît aujourd'hui   dans la région». 

«C'était une région plus giboyeuse : on a des hippopotames, des   antilopes... Donc c'était quelque chose d'important pour l'homme pour   pouvoir se nourrir», a-t-elle ajouté.

Pour les outils découverts, la paléontologue a indiqué que «ce sont des   outils classiques d'une culture qu'on a découverte à Olduvai en Tanzanie,   donc c'est une culture ancienne qu'on a retrouvée au Kenya ou en Ethiopie,   à Gona par exemple, mais également en Ouganda à Niabou vers 1,5 ou 1,8   million d’années».

«Parmi les outils ce sont en grande partie des noyaux de cailloux de   calcaire qui ont été re-cassés, certains sur une face, d'autres un peu plus   largement.

Il y a des éclats et donc c'est relativement diversifié pour une   culture très ancienne», expliquant que cela veut dire aussi qu'il y avait   «probablement» consommation de viande, de moelle, et donc «ça nous apporte   quelque chose d'important sur la paléobiologie, le paléo-comportement de   ces hominidés anciens en dehors de l'Afrique orientale».

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.