Actualité

Guerre de Libération: Pour des études historiques "objectives" sur "l'affaire de l'Elysée"

Publié par DK News le 09-01-2019, 17h02 | 7
|

Des moudjahidines et des historiens ont plaidé mardi à Alger pour des études historiques "objectives" afin de mettre en évidence "l'affaire de l'Elysée" concernant la rencontre entre les dirigeants de la Wilaya IV historique et le président français Charles de Gaulle le 10 juin 1960.

Le professeur d'histoire contemporaine à l'Ecole normale supérieure (ENS) de Bouzeréah, Nafissa Douida a plaidé, dans ce sens, pour "davantage d'équité dans cette affaire à travers des recherches historiques objectives", ajoutant que cette affaire, connue par "l'affaire de l'Elysée", "l'affaire Si Salah" ou "l'affaire de la Wilaya IV", classée confidentielle pendant un certain temps.

De son côté, l'historien Fouad Soufi a souligné "la nécessité d'ouvrir les Archives nationales pour les chercheurs algériens afin d'élaborer des études et des recherches crédibles et basées sur des documents algériens", critiquant "le recours de plusieurs historiens aux Archives françaises afin d'écrire l'histoire de la Guerre de libération".

Il a appelé également les moudjahidines "à écrire leurs mémoires pour éviter d'écrire l'histoire de l'Algérie à partir des Archives françaises".

Lors d'une conférence historique organisée à la Bibliothèque nationale, le membre du Conseil de la Wilaya IV historique, le moudjahid Lakhdar Bouragaa a évoqué, pour sa part, le contexte historique ayant précédé la rencontre qui a réuni les dirigeants de cette Wilaya, en l'occurrence le Commandant Mohamed Zaamoum (Si Salah), dirigeant de cette wilaya par intérim après que le Colonel Mohamed Bougara était tombé en martyr, le Commandant Djilali Bounaama (Si Mohamed) et le Commandant Lakhdar Bouchmaa avec le président français à l'époque, Charles de Gaulle.

Les conditions ayant précédé la rencontre "étaient dures" pour la wilaya historique IV, d'autant que l'organigramme mis en place par le commandement de la révolution au congrès de la Soummam consacrait l'autonomie de chaque wilaya dans ses décisions, a-t-il rappelé, ajoutant que cela avait monté la pression à laquelle s'ajoute la mise en œuvre du Plan Challe.
Après l'appel lancé par le général De Gaulle "la paix des braves", les trois chefs ont convenu de rencontrer le président français en toute discrétion mais la réunion n'a pas abouti. Ensuite De Gaule a établi le contact avec le gouvernement provisoire dont le siège était à Tunis.

Intervenant à cette occasion, l'écrivain Rabah Zaamoum a fait savoir que l'objectif des trois commandants à travers cette rencontre était de "connaitre la position de De Gaule par rapport à la déclaration de l'autodétermination annoncée en septembre 1959", relevant que cette réunion "a accéléré l'indépendance de l'Algérie".

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.