Monde

"Gilets jaunes" : 80.000 policiers et gendarmes déployés pour la journée de samedi

Publié par DKNews le 12-01-2019, 14h55 | 3
|

Un important dispositif de sécurité va être déployé demain avec 80.000 policiers et gendarmes répartis sur l'ensemble du territoire, pour le neuvième samedi de mobilisation des "gilets jaunes" en France, a rapporté vendredi la presse locale.

Ce dispositif est sensiblement le meme que celui du 8 décembre dernier, ou 89.000 membres des forces de l'ordre avaient été mobilisés alors que les violences urbaines avaient atteint un seuil inédit. 

Plusieurs référents des "gilets jaunes" envisagent de se réunir à Bourges en raison de sa situation géographique centrale, à 250km de Paris, car c'est "une ville un peu moins connue des forces de l'ordre pour éviter qu'il y ait du 'nassage' (encerclement, ndlr) de fait, que la tension monte", a indiqué l'un de ces référents au site Konbini.   

Sur Facebook, 13.000 se sont dit "intéressés" pour se rendre à Bourges et 2.700 personnes ont confirmé leur venue, obligeant la ville à prendre des dispositions de sécurité particulières. 

Les horodateurs vont été retirés de l'hyper-centre de la ville et de nombreux lieux publics, dont  la mairie et plusieurs jardins, seront fermés, alors que les illuminations de Noel ont été retirées de certains points de la ville, comme l'a indiqué le quotidien local Le Berry Républicain.   

La préfecture du Cher a indiqué que "ce rassemblement constitue un attroupement dangereux, présente des risques pour la sécurité des participants et organisateurs." De nombreux commercants s'inquiètent de la manifestation qui devrait débuter vers 10h du matin avec une marche à travers la ville en début d'après-midi.   

"C'est l'inconnue quant au nombre de manifestants et sur la manière dont ça va se passer. Est-ce que ce sera pacifique ou est-ce qu'il y aura des débordements?", s'est interrogé le maire de Bourges, Pascal Blanc.

Selon plusieurs médias, des "gilets jaunes" pourraient également se réunir à Paris et à Toulouse.  

Le 5 janvier dernier, près de 50.000 personnes s'étaient rassemblées dans toute la France, plusieurs heurts éclatant entre certains manifestants et forces de l'ordre.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.