Monde

Elections en RDC: l'ONU appelle à la responsabilité avant la publication des résultats définitifs

Publié par DKNews le 12-01-2019, 14h56 | 2
|

L'envoyée des Nations unies en République démocratique du Congo, Leila Zerrougui a appelé vendredi au "sens suprême des responsabilités" dans les prochains jours alors que doivent être annoncés les résultats définitifs de l'élection présidentielle.

Leila Zerrougui, représentante spéciale du secrétaire général de l'ONU pour la RDC, a déclaré au Conseil de sécurité que la semaine prochaine pourrait être marquée par une période de contestations et une révision judiciaire des résultats provisoires de l'élection présidentielle, et que la Cour constitutionnelle devrait annoncer les résultats définitifs d'ici une semaine.

Elle a observé que les jours à venir seraient essentiels pour la conclusion de ces élections historiques en RDC, s'engageant à dialoguer avec toutes les parties prenantes en RDC. "Un sens suprême des responsabilités doit l'emporter dans les jours à venir", a-t-elle souligné.

Après deux années de retard et plusieurs reports, les élections en RDC ont finalement été organisées le 30 décembre 2018, même si le vote dans les régions de Beni, de Butembo et de Yumbi a été reporté jusqu'en mars 2019 au motif d'inquiétudes concernant une épidémie à virus Ebola et la situation de sécurité.

Jeudi, la Commission électorale nationale indépendante de RDC a annoncé les résultats provisoires de l'élection, déclarant l'homme politique d'opposition, Felix Tshisekedi, vainqueur du scrutin présidentiel avec 38,57% des suffrages.

La commission a également annoncé que l'autre candidat d'opposition, Martin Fayulu, avait obtenu 34,83% des suffrages, et le candidat du gouvernement sortant, Emmanuel Shadary, 23,84% des voix.

Suite à cette annonce, le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a appelé toutes les parties prenantes à s'abstenir de toute violence et à transmettre les éventuels litiges électoraux par le biais des mécanismes institutionnels établis conformément à la Constitution de la RDC et aux lois électorales applicables.

Dans sa présentation au Conseil de sécurité vendredi, Mme Zerrougui a affirmé que des millions de Congolaises et de Congolais avaient démontré leur adhésion au processus politique du pays et leur détermination à exercer leur droit de vote démocratique, et que par conséquent "nous devons leur montrer notre solidarité collective, alors que le processus électoral est en cours de finalisation et que la RDC se prépare à mener à bien la première transition de pouvoir pacifique de son histoire".

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.