Actualité

Pupilles de la nation: les discussions avec le ministère des Finances en bonne voie

Publié par Dk News le 12-01-2019, 17h42 | 10
|

Les discussions entre les ministères des Moudjahidine et des Finances concernant la revalorisation des pensions des enfants de chouhada ayant perdu leur deux parents durant la Guerre de libération nationale, appelés "Pupilles de la nation", sont sur la bonne voie, a annoncé jeudi à Tizi-Ouzou, le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni.

"Les discussions autour de l'application de la circulaire du ministère des Finances relative à l'article 25 alinéa 4 de la loi 99-07 du 5 mai 1999 qui a trait aux moudjahidine, aux chouhada et à leurs ayants droit et qui prévoit des augmentations des pensions des pupilles de la nation, sont sur la bonne voie", a précisé Tayeb Zitouni qui s'exprimait dans un point de presse qu'il a animé à la maison de la culture Mouloud Mammeri en marge de sa visite de travail dans la wilaya.

Concernant les cas de martyrs non portés sur les registres administratifs, le ministre a indiqué que cette tache est du ressort de l'Organisation nationale des moudjahidine et ne relève pas de son département.

S'agissant de l'avancement des dossiers de récupération des cranes de résistants algériens qui se trouvent actuellement au Musée d'histoire naturelle de Paris (France), M. Zitouni a rappelé qu'une commission technique composée d'experts algériens s'est déplacée récemment à Paris à l'effet de procéder à l'identification des cranes des chouhada. "A ce jour, 31 cranes ont été déjà identifiés et l'opération se poursuit", a-t-il dit, avant de relever cependant que le processus évolue lentement.

Quant à la question d'accès aux archives algériennes et à leur restitution par la France, le ministre a souligné qu'"il s'agit d'une affaire sensible qui exige beaucoup de temps et d'expertise", précisant que le dossier inhérent à l'indemnisation des victimes des essais nucléaires ainsi que la décontamination de l'environnement, "enregistre, par contre, beaucoup de lenteurs". Le ministère, a-t-il relevé à ce propos, "oeuvre à faire aboutir ces dossiers pour récupérer ces droits qui appartiennent au peuple algérien et à la mémoire et l'Histoire nationales".

Lors de sa visite dans la wilaya de Tizi-Ouzou, Tayeb Zitouni qui a visité les maisons natales transformées en musés du moudjahid Krim Belkacem et du Chahid Abane Ramdane, a transmis aux habitants de la wilaya de Tizi-Ouzou les voeux de prospérité et de paix du Président de la République à l'occasion du nouvel an amazigh, Yennayer, institué fete nationale chomée et payée en 2018.

Cette fete, a-t-il dit, "consacre le renforcement de la cohésion de la société algérienne dans ses différentes composantes et l'institutionnalisation de Yennayer jour férié est une réponse aux aspirations des Algériens. C'est aussi une reconnaissance d'un des composants fondamentaux de l'identité nationale et une valorisation de nos valeurs ancestrales", ce qui participe, a-t-il soutenu, au renforcement de l'unité nationale et de la cohésion sociale.

Abordant le passé révolutionnaire de la région et rendant hommage à la famille révolutionnaire, le ministre des Moudjahidine a rappelé que l'histoire est "le pilier principal sur lequel s'appuient les générations qui se suivent afin de construire le présent et envisager l'avenir". 

L'unité des Algériens durant la Révolution, a-t-il affirmé, "a permis de libérer le pays du joug colonial et de se relever du terrorisme."

A la maison de la culture Mouloud Mammeri, M. Zitouni a assisté à une cérémonie en hommage aux membres de la famille révolutionnaire parmi lesquels la famille de Krim Belkacem représentée par sa fille, de la famille sportive dont Rachid Adghigh et Heffaf Dahmane, et la famille artistique dont El Hadj Mhamed El Anka.

Le ministre des Moudjahidine s'est ensuite rendu au chevet de Amar, fils du colonel Ali Mellah qui est hospitalisé à Belloua.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.