Chronique

L'Algérie très demandée au 25e Sommet de l'UA de Johannesburg

Publié par Boualem Branki le 13-06-2015, 18h49 | 110
|

L'Algérie sera au centre des travaux du 25e Sommet des chefs d'état et de gouvernement, qui s'est ouvert hier à Johannesburg, en Afrique du Sud. Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, arrivé samedi à Johannesburg où il représentera le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika à ce Sommet ordinaire des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union africaine (UA) prévu dimanche et lundi, sera un des participants de cette rencontre le plus demandé.

En fait, les efforts de l'Algérie pour ramener la paix et la sécurité au Nord du Mali, son travail pour amener les différentes parties maliennes, y compris le gouvernement à Bamako à oeuvrer pour un véritable dialogue de paix, et le respect des accords d'Alger seront abondamment discutés dans les travées de ce Sommet.

Car le travail de l'Algérie est profondément respecté par les pays africains et largement soutenu par la Commission africaine, qui y voit la marque de fabrique d'un pays écouté, respecté. Comme l'action de l'Algérie envers le peuple libyen frère, en particulier les efforts déployés pour amener les parties au conflit en Libye à entamer un dialogue sincère qui ouvrira la voie vers la réconciliation nationale, l'arrêt des violences et l'entame d'une nouvelle période de paix et de sécurité. 

C'est dire que la vision de l'Algérie sur les grands enjeux politiques et économiques dans la région, la lutte et l'éradication du terrorisme, le soutien au développement et la construction d'une nouvelle Afrique, seront au centre des intérêts des différentes délégations participant à ce Sommet.

Accompagné par le ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, et du ministre des Affaires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, M. Abdelmalek Sellal aura en fait à Johannesburg un agenda chargé.

Car en parallèle aux travaux du Sommet celui du MAEP, il s'agira également pour le Premier ministre de raffermir les liens entre les pays africains, de trouver de nouvelles opportunités de partenartiat économique, et, surtout, de resserrer l'étau, par une coopération plus ferme, contre les groupes armés qui terrorisent les populations africaines, en particulier les groupes terroristes, une menace pour la paix et la sécurité en Afrique.

Pour autant, les aspects économiques ne seront pas en reste de la délégation algérienne, l'Algérie ayant toujours milité pour un coopération Sud-Sud pour éviter le pièges du mercantilisme des échanges commerciaux et économiques mondiaux. Mais, surtout, pour un développement équilibré et mutuellement bénéfique entre pays africains. Un développement synonyme de paix, sécurité, prospérité en Afrique.

Publié dans :
|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.