Chronique

Pour faire face aux menaces internes et externes : Les appels à la consolidation du front interne se poursuivent

Publié par Walid B le 04-08-2015, 20h17 | 71
|

Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes et externes qui guettent notre pays.

Il s'agit, pour le peuple algérien de se serrer les coudes afin de préserver l'unité nationale et la stabilité du pays, des acquis chèrement réalisés après un lourd tribut, grâce à la politique de réconciliation nationale que le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, avait initiée au lendemain de son arrivée à la tête de l'Etat.

Avant-hier encore, le général de corps d'Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP), tout en exprimant la reconnaissance de l'ANP envers le peuple algérien pour son soutien indéfectible et sa mobilisation avec l'armée de son pays, à la suite à l'attentat terroriste qui avait ciblé des éléments de l'ANP le jour de l'Aïd El-fitr dans la wilaya d'Aïn Defla, n'a pas manqué d'exhorter le peuple à consolider et à renforcer les liens du front intérieur, dont la fibre principale « est l'amour de l'unique Algérie, unie terre et peuple ».

Ce message clair et sans équivoque du chef d'état-major de l'ANP, traduit, on ne peut mieux, le souci des plus hautes autorités de l'Etat quant à la préservation de l'unité nationale et de la stabilité du pays, seule et unique voie pour le développement et le progrès.

Il faut qu'avec les événements qui se sont produits dans la wilaya de Ghardaïa et dont les séquelles sont toujours présentes, tout le monde aura compris la gravité de la situation et les complots qui se trament contre l'Algérie et contre la cohésion et l'unité de son peuple.

Dans cette optique, la consolidation d'un front interne fort, solidaire et uni, est plus que jamais revendiquée pour faire face aux manœuvres de déstabilisation visant note pays.

C'est dans ce contexte que de nombreux partis politiques ont pointé du doigt ceux qui incitent à la protestation et œuvrent à détourner le mouvement des jeunes de sa vocation et de ses revendications légitimes.

Pour déjouer ce genre de complots, les acteurs politiques ont insisté sur l'importance de constituer un front interne fort et solide.

De son côté, le Premier ministr n'avait pas manqué de mettre en garde ceux qui s'amusent à jouer avec le feu, en affirmant que la stabilité du pays est quelque chose de sacré et qu'elle constitue une ligne rouge à ne pas franchir.

L'Algérie, dira-t-il, avait amorcé, « grâce à l'action et à la clairvoyance du président de la République, Abdelaziz Bouteflika », une phase de stabilité politique et institutionnelle « très importante » et cette stabilité doit être aujourd'hui préservée et défendue.

Ce constat, le président de la République l'avait déjà relevé à maintes occasion en exhortant le peuple à renforcer son front intérieur, mais aussi et surtout à la préservation de l'unité nationale, qui constitue un véritable rempart contre toutes ces tentatives de déstabilisation.

Pour le chef de l'Etat, ces tentatives visent à semer la culture du doute et à pousser les populations à « nuire à l'Etat de leur pays ».

Le peuple algérien, forgé par les expériences et les épreuves douloureuses qu'il endurées, est aujourd'hui conscient des dangers qui pèsent sur le pays et de ce fait, il n'hésitera pas à se dresser contre toute velléité d'atteinte à son unité et à ses constantes et n'hésitera pas à repousser toute menace sur sa sécurité et sa stabilité.

Cela passe inévitablement par une véritable prise en charge des problèmes sociales et des préoccupations soulevées par les populations, comme l'avaient si bien souligné plusieurs partis politiques.

L'Algérie est aujourd'hui un pays stable et le mérite revient à la mobilisation du peuple algérien et aux efforts consentis par les forces de l'ANP qui ne cessent de se déployer sur le terrain pour sécuriser les frontières du pays contre toute menace visant la sécurité et la stabilité du pays.

Publié dans :
|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.