Chronique

Modernité, bonne gouvernance, credo de l'Ecole algérienne

Publié par Boualem Branki le 07-09-2014, 19h14 | 115
|

L'école algérienne sera moderne, marquée par la bonne gouvernance et la fin des disparités entre établissements scolaires. C'est, en gros, l'essentiel du message donné hier dans la capitale du M'zab par la ministre de l'éducation nationale, Nouria Benghebrit, à l'occasion de la rentrée scolaire 2014-2015.

Au nom du Premier ministre Abdelmalek Sellal, Mme Benghebrit a souligné que «chaque secteur contribuera au développement du système éducatif pour poursuivre le processus de réformes engagé en 2003 et qui sera axé cette année sur le cycle primaire et les corps d'inspection et d'enseignement». 

Le programme quinquennal du Président Bouteflika accorde une importance particulière à l'enseignement, l'acquisition de techniques nouvelles dans l'enseignement et la mise à niveau du corps enseignant. En matière de réalisation d'infrastructures scolaires, il y a lieu de relever, là également, un effort financier particulier pour la réalisation d'un très grand nombre d'écoles, de CEM et de Lycées, un effort en fait rarement égalé dans le monde avec un tel volume et une telle cadence de réalisation.

Cela pour donner toutes les chances à l'école algérienne, aux Algériens, d'accéder équitablement au savoir, à la science et de prendre en charge la formation des générations à venir. Dans ce cadre, le gouvernement prévoit, dans le cadre de son plan quinquennal 2015-2019 une série de mesures visant à réaliser «un bond qualitatif» à travers la prise en charge des préoccupations socioprofessionnelles.

Un objectif que le secteur compte atteindre à travers «l'éradication des disparités entre les wilayas», «la scolarisation des enfants aux besoins spécifiques», «la refonte des programmes du palier obligatoire» et «le développement de sens créatif chez l'élève», a confié la ministre, pour qui les réformes engagées dans ce secteur seront également axés sur «l'éducation civique», à «l'enseignement des principes de démocratie et du dialogue». 

Mieux, elle a rappelé que l'école constitue «l'environnement d'initiation aux principes de l'unité nationale». C'est en fait à partir de l'école que naîtront les bâtisseurs de demain. Cette rentrée scolaire 2014-2015 s'effectue alors que sont lancés les grands chantiers socio-économiques de demain, les grands projets de développement local dans lesquels s'insère la politique nationale de renouveau du système éducatif national.

Des nouveautés sont annoncées pour un meilleur fonctionnement du système des examens, avec l'annonce dès cette rentrée du calendrier des examens de fin de cycle, une nouveauté également, dans la mesure où les élèves concernés par ces examens ont le temps de se préparer et de bien se mettre en conditions pour aborder ces épreuves importantes dans la vie des écoliers.

 

Publié dans :
|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.