Editorial

20 août 1955 (Symbolisant l'offensive du nord Constantinois)-1956 (la tenue du congrès de la Soummam) : Une date, une histoire

Publié par Boualem Branki le 19-08-2015, 00h25 | 127
|

Le Premier ministre qui effectue une visite dans la wilaya de Constantine à l'occasion des festivités commémoratives du double anniversaire du 20 Août 1955, aura le privilège de réaffirmer que l'Algérie de demain est déjà en chantier.

Quoi de plus stimulant que de commémorer une date aussi historique et emblématique de la guerre de Libération nationale que ce 20 Août 1955.

Car la présence de M. Sellal à Constantine exprime également cet intérêt vivace et constant des autorités publiques à maintenir le rythme des réalisations sociales et économiques, à maintenir un bon rythme des projets de développement local, à soutenir le développement social et, surtout, à maintenir la présence de l'Etat aux côtés du peuple. Car cette exigence est une priorité pour le Premier ministre qui l'a d'ailleurs inscrite au fronton de son plan d'action, autant que la nécessité de faire du développement local un tremplin idéal pour satisfaire à la demande sociale, aux besoins des Algériens.

La présence du Premier ministre aux festivités commémoratives de l'offensive dans le Nord Constantinois, le 20 août 1955, est dés lors le gage que le flambeau de la Révolution de novembre, reste pour une génération d'hommes et de femmes ce phare lumineux qui a guidé le peuple algérien tout au long de la longue nuit coloniale. Et, bien sûr, cette présence  aux côtés de responsables civiles et militaires, rappelle à la nouvelle génération d'Algériens, ceux de l'Algérie de demain, que l'Indépendance nationale a été arrachée de haute lutte par des hommes valeureux, par les Algériens eux même.

Car l'offensive du Nord Constantinois menée le 20 août 1955 par Zighout Youcef a opéré une rupture entre le peuple algérien et le régime colonial français. Plus qu'un discours, cet événement historique de la guerre de libération nationale a donné en fait les atouts politiques et militaires au peuple algérien d'aller chercher son Indépendance, et de battre un ennemi puissant, au fait de sa puissance militaire.

Le 20 Août 1955, qui sera célébré dignement cette année, a été en quelque sorte un ressort politique et militaire qui a permis aux Algériens et surtout aux dirigeants de la glorieuse Armée de Libération Nationale de battre l'ennemi à son propre jeu: la guerre pour l'Indépendance de tout un peuple, pour le retour de l'Etat algérien. Aujourd'hui, le peuple algérien mène une autre bataille, celle du développement.

Boualem Branki

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.