Editorial

L'autre chantier du développement local

Publié par Boualem Branki le 15-09-2015, 01h33 | 12
|

Un des segments nourriciers du développement local, la formation professionnelle a véritablement acquis ses lettres de noblesse avec ces milliers de jeunes formés à l'école des métiers.

La politique nationale en matière de formation professionnelle, qui a franchi d'importantes étapes depuis les années 1990, a ainsi permis de mettre sur le marché du travail des milliers de jeunes formés aux différents métiers, de la maçonnerie à la peinture, le dessin bâtiment ou la chaudronnerie-ferronnerie.

Des métiers qui font la richesse du personnel humain de ces milliers de chantiers ouverts dans toutes les wilayas du pays pour faire avancer le développement local, progresser la prospérité nationale et des régions.

Mieux, la nouvelle vision de ce secteur est de le mettre complètement en phase, sinon en adéquation avec les grandes orientations données au développement économique, qu'il soit en mode industriel, agricole ou de services.

Et c'est le ministre en charge du secteur lui-même qui l'affirme à travers un entretien à l'agence APS en soulignant qu'il n'existe aucun décalage entre le système de formation professionnelle et la sphère économique.

Ainsi, M. Mebarki souligne que «l'Etat a toujours mis les moyens matériels et humains qu'il faut pour répondre à la demande de formation de la ressource humaine au profit du développement socio-économique du pays».

Mieux, «l'ouverture des formations et des spécialités se fait en concertation avec les secteurs utilisateurs et les entreprises, dans le cadre des commissions de partenariat au niveau des wilayas, et dans le cadre du Conseil national de partenariat au niveau national».

Pour cette rentrée 2015, le secteur de la formation professionnelle en Algérie offre 410.000 postes de formation aux nouveaux candidats.

Un effort particulier pour mettre sur le marché du travail un personnel ouvrier et d'exécution formé sur les métiers les plus variés, en priorité pour ceux relatifs aux grands chantiers de développement local. Et, dans ce registre, il y a un fait important qu'il faut relever, et que certaines tendances n'ont pas encore compris.

En Allemagne comme au Royaume Uni et en France, la formation professionnelle est l'un des secteurs les plus demandés en matière d'enseignement, car il offre au bout d'une formation valorisante un métier, un salaire, un avenir.

La force de frappe de l'industrie allemande, un des modèles que l'Algérie reprend dans son système de formation professionnelle, c'est en fait la solide formation des ouvriers de ses chantiers, qu'ils soient dans le bâtiment, l'agriculture ou l'industrie... automobile.

Alors, il faut redonner à la formation professionnelle sa véritable place dans le système de formation des élites de demain.

Boualem Branki

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.