Editorial

Octroi des crédits financiers aux APC : Ferme volonté du gouvernement de booster le développement local

Publié par Kamel Cherif le 18-09-2015, 20h24 | 39
|

Toutes les mesures semblent être prises par le gouvernement pour accompagner les APC et les collectivités locales dans leur développement et leur essor. L'annonce du ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui, d'octroyer des crédits sans intérêts aux communes dénote de la ferme volonté du gouvernement et des plus hautes autorités du pays de soutenir le développement local.

Ces crédits proviendront du Fonds de solidarité des collectivités locales, lequel pourrait être transformé en banque. Cette initiative permettra d'aider et de soutenir certaines APC pauvres qui ne disposent pas de ressources financières. Il faut relever que plusieurs APC sont financées à partir de la fiscalité locale, surtout quand elles disposent d'une zone industrielle ou d'autres activités économiques qui génèrent de l'argent.

Cependant, ce ne sont pas toutes les APC de l'Algérie qui sont en mesure de s'autofinancer. C'est le cas généralement des communes des régions du Sud et des Hauts-Plateaux où l'activité économique est quasi nulle voire rare. Ce sont généralement des zones rurales et donc agricoles. Elles ne sont pas aussi nanties que les APC des grandes villes du Nord du pays.  Partant de con constat, le gouvernement a décidé de venir en aide aux APC pauvres. Cette décision est venue suite aux visites effectuées par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal aux 48 wilayas du pays en 2013-2014. Il avait alors pu s'enquérir et voir de visu la situation dans certaines régions et APC qui souffrent de manque de moyens.

Le développement local étant une priorité du gouvernement, il a été ainsi décidé d'octroyer des prêts sans intérêts aux APC qui pourraient de ce fait encourager et accompagner les petites et moyennes entreprises, lesquelles génèrent de la richesse et de l'emploi.

Il s'agit en somme de lever progressivement toutes les entraves qui freinent le développement local, sachant que plusieurs petites entreprises peinent à décoller à cause du manque de financement. Le recours aux crédits sans intérêts accordés aux APC obéit aux instructions du président de la République qui accorde une importance capitale au développement local dans le plan quinquennal 2015-2019.

Cela a été réaffirmé lors de la récente réunion gouvernement-walis au cours de laquelle les walis ont été instruits de prendre les mesures nécessaires pour booster le développement local. Le financement par des crédits sans intérêts vise aussi à encourager des projets d'investissement répondant au profil de chaque wilaya ou région, sachant qu'il y a des régions présentant des spécificités pour certains produits agricoles, à l'exemple de la datte avec toutes ses variétés dans les wilayas du Sud, alors que les wilayas et Aïn Defla et Mascara sont réputées pour leur production abondante de pomme de terre et d'oignon. Les wilayas de l'extrême-est du pays produisent aussi une grande quantité de tomate industrielle, d'où la nécessité d'investir dans le créneau de l'agriculture industrielle dans ces régions. Pour ce faire, les APC pourraient bénéficier d'un financement adéquat.

Kamel Cherif

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.