Editorial

Sécurité des frontières et lutte contre le terrorisme : Un hommage appuyé aux forces de l’ANP

Publié par Walid. B le 30-09-2015, 13h50 | 31
|

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a saisi l’opportunité du 10ème anniversaire de la Charte pour la paix pour la paix et la réconciliation nationale pour rendre un hommage solennel et appuyé aux forces de l'Armée nationale populaire (ANP) et aux cadres et personnels des services de sécurité qui œuvrent à préserver l'intégrité du territoire national, sa sécurité et sa stabilité.

Le chef de l’Etat avait déjà exprimé sa considération aux officiers, sous-officiers, et djounoud de l'ANP, digne héritière de l'Armée de libération nationale, ainsi qu'aux cadres et personnels des services de sécurité.

Il s’était incliné « au nom de la nation, à la mémoire des martyrs du devoir national, dans les rangs de nos forces armées et des services de sécurité, qui se sont sacrifiés pour défaire le terrorisme abject et protéger les citoyens et leurs biens, et je salue leurs compagnons qui poursuivent courageusement ce combat ».

Le président de la république avait souligné, par la même occasion, que le « renouveau concerne aussi notre potentiel de défense nationale qui poursuit sa professionnalisation et consolide ses capacités et ses moyens, à la hauteur des exigences de la préservation de l'intégrité du territoire et de la protection de milliers de kilomètres de frontières terrestres, dans un environnement sous-régional instable, par le fait de foyers de tension, du terrorisme international, et des narcotrafiquants ».

Il faut relever, à ce propos, que les performances réalisées, ces derniers jours, par les forces de l’ANP dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, la contrebande, le trafic et la criminalité sous toutes leurs formes, attestent l’engagement et la détermination de l’Armée à déployer tous les moyens humains et matériels en vue de sécuriser les frontières du pays.

Il s’agit de traduire, sur le terrain, la stratégie élaborée et mise en œuvre par le commandement de l’ANP qui agit sous les orientations et les directives du président de la république, Abdelaziz Bouteflika, en sa qualité de chef suprême des forces armées et ministre de la Défense nationale.

La stabilité de l'Algérie repose sur la sécurisation de ses frontières, notamment à la lumière de la situation sécuritaire qui prévaut dans le voisinage immédiat, ce qui a favorisé la propagation de la contrebande et de la criminalité sous toutes ses formes.

Avec le déploiement d'unités militaires et de forces de sécurité dotées de tous les moyens et équipements nécessaires pour sécuriser les frontières du pays et empêcher toute infiltration de terroristes ou circulation d'armements, les forces de l’ANP ne cessent de mettre les bouchées doubles pour venir à bout de tout mouvement susceptible d’être une menace pour la sécurité du pays.

Dans ce sens, le chef de l’Etat n'avait pas manqué de souligner la mobilisation politique, sécuritaire et économique que l'Etat consacre à la région de l’extrême-sud du pays à laquelle un grand intérêt a été accordé afin d'impulser une dynamique socio-économique, renforcer son rôle dans le développement national global, ce qui contribuera à la réalisation de sa sécurité et de sa stabilité.

Pour sa part, le général de corps d'Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la défense nationale, chef d'état-major de l'ANP, avait souligné la nécessité de conjuguer les efforts pour faire face à l’ensemble des éventuelles menaces qui guettent le pays.

Il avait également relevé la nécessité de s’adapter en permanence avec les changements accélérés qui s’opèrent dans le monde en général, et dans la région en particulier, au regard de sa position stratégique vitale.

Pour ce faire, Gaid Salah a jugé « impératif » d'approfondir les études, de prévoir l’avenir et partant, élaborer des plans efficaces pour faire face à toute urgence.

Il avait, dans ce cadre, rappelé les efforts consentis visant à promouvoir les performances de l’ANP et à optimiser ses capacités de combat aux plans stratégique, opérationnel et tactique.

Le chef d’état-major de l’ANP avait rappelé également que les efforts déployés expriment notamment la montée en puissance de ses capacités de combat, conformément aux exigences des armées modernes, et ce, à travers la maîtrise des programmes de formation, notamment ceux en rapport avec les arts de la guerre et de la stratégie militaire, ainsi que des autres études inhérentes à la défense et à la sécurité.

Walid. B

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.