Flash Actu

Tunisie: un "fonctionnaire" arrêté pour avoir fait fuiter des opérations sécuritaires (Garde nationale)

Publié par Dk News le 07-01-2017, 16h02 | 38
|

Les autorités tunisiennes ont arrêté en décembre dernier un "fonctionnaire" qui informait les "extrémistes" des opérations sécuritaires à venir, a révélé vendredi le porte-parole de la Garde nationale (gendarmerie), Khlifa Chibani.        

Frappée ces dernières années par plusieurs attentats sanglants, la Tunisie procède à de fréquents démantèlements de "cellules terroristes".

Lors d'une conférence de presse, M. Chibani a indiqué que "11" d'entre elles avaient ainsi été démantelées en décembre. Parmi les 62 personnes interpellées figure un "fonctionnaire qui fournissait à ces éléments (terroristes) le programme des descentes sécuritaires", a-t-il par ailleurs souligné.

S'il n'a pas voulu donner la fonction précise de ce suspect, il a affirmé que "son poste lui permettait d'avoir accès" à ces programmes.

"Sa relation avec la sûreté (nationale) lui permettait de savoir. C'est confirmé dans ses aveux et dans sa confrontation avec des éléments terroristes", a poursuivi Khlifa Chibani.

De même source, c'est le démantèlement d'une cellule dans la région d'Enfidha (100 km au sud de Tunis), fin décembre, qui a permis son arrestation.

En septembre 2015, le ministère de l'Intérieur avait reconnu le licenciement de 110 membres des forces de l'ordre, dont certains pour leurs liens présumés avec des groupes ou idéologies "terroristes".

Leur limogeage est "lié, après enquêtes, à des soupçons très sérieux d'appartenance à des organisations terroristes ou à leur sympathie" pour de tels mouvements, ainsi que pour "activités de contrebande" et "abus de pouvoir", avait affirmé le porte-parole du ministère de l'époque, Walid Louguini.

Ces agents appartiennent à "différents corps: police, Garde nationale (gendarmerie), armée, douane", avait-il ajouté.

Publié dans :
|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.