• Le professeur Racim Khodja, chef de service gynécologie à l’EPH de Bologhine

  • Le docteur Kheddouma Djamel Eddine, médecin coordinateur à la DGSN

  • Procréation Médicalement assistée : De l’espoir pour les couples

  • Procréation Médicalement assistée : De l’espoir pour les couples

  • Procréation Médicalement assistée : De l’espoir pour les couples

  • Procréation Médicalement assistée : De l’espoir pour les couples

  • Procréation Médicalement assistée : De l’espoir pour les couples

  • Procréation Médicalement assistée : De l’espoir pour les couples

  • Procréation Médicalement assistée : De l’espoir pour les couples

  • Procréation Médicalement assistée : De l’espoir pour les couples

  • Procréation Médicalement assistée : De l’espoir pour les couples

  • Procréation Médicalement assistée : De l’espoir pour les couples

  • Procréation Médicalement assistée : De l’espoir pour les couples

Procréation Médicalement assistée : De l’espoir pour les couples

De la certitude du succès de la Procréation médicalement assistée à celle de l’impossibilité d’obtenir un succès, il y a les étapes intermédiaires qui affolent les couples en les soumettant au principe de la douche écossaise, soit les oscillations entre la peur et l’espoir. C’est le moment pour les couples de faire la différence entre la fécondité, la fertilité, et la stérilité.

Vues : 659