Enseignement Supérieur – santé : Installation de quatre groupes de travail

Publié par Dknews le 09-06-2021, 20h26 | 90

Quatre groupes de travail interministériels ont été installés mardi à Alger entre le secteur de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, et celui de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière pour le règlement des dossiers les plus importants, de manière à consolider les compétences du personnel médical et des professeurs hospitalo-universitaires en particulier.

Le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelbaki Benziane a précisé à cette occasion que "l'installation de ces groupes de travail entre dans le cadre du plan d'action du secteur visant à approfondir la réforme de l'enseignement supérieur, améliorer la qualité de la formation et promouvoir les formations en sciences médicales", pour relever les défis actuels.

Dans ce sillage, il a appelé les chercheurs en sciences médicales à s'adapter aux exigences de la société afin d'assurer sa sécurité sanitaire, réaffirmant son engagement à renforcer le partenariat avec le secteur de la santé à travers le développement des compétences et des expe rtises disponibles pour l'amélioration de la formation en sciences médicales et la promotion de sa qualité.

M. Benziane a annoncé une première évaluation, le 1er juillet prochain, de la mise en œuvre de la réforme dans la branche  Médecine, afin d'examiner les résultats des modifications fondamentales apportées aux contenus des programmes qui entreront dans leur quatrième année avec la prochaine rentrée universitaire.

De son côté, le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid a souligné que les défis que doit relever notre pays et "les insuffisances constatées dans son secteur nécessitent la révision de nombreux dossiers, notamment la formation et l'apprentissage". Et d'ajouter que malgré "l'obtention d'excellents résultats", nous devons, tous, gagner le pari sur la qualité et parvenir à un équilibre entre les régions à l'effet de répondre aux besoins des populations à travers le territoire national.

En ce qui concerne les missions des groupes installés, le premier groupe

s'attèlera à la mise à jour du décret exécutif n 13-288 du 1 août 2013 portant création des comités consultatifs hospitalo–universitaires et fixant leurs prérogatives, leur organisation et leur fonctionnement, tandis que le deuxième examinera les aspects liés aux sciences fondamentales de la médecine et la révision d e la grille d'évaluation relative aux promotions dans les rangs des hospitalo-universitaires. Les troisième et quatrième groupes auront à discuter des problèmes de la formation en sciences infirmières et à examiner la situation de la recherche scientifique en sciences médicales.