Plus de 9.700 agressions sur les réseaux de gaz et d’électricité à travers le pays depuis début 2021

Publié par DK NEWS le 24-11-2021, 15h23 | 14

Au total, 9.744 agressions sur les réseaux d’électricité et de gaz ont été enregistrés depuis janvier 2021 jusqu’à début novembre courant dans le pays, a révélé mardi à Souk Ahras le responsable de la communication de la direction générale de la Société algérienne de distribution d’électricité et du gaz, Khalil Hodna.

Il s’agit de 5.881 agressions sur le réseau du gaz et 3.863 agressions sur le réseau d’électricité, a-t-il précisé à l’APS en marge d’une rencontre de formation au profit des journalistes et correspondants de presse sur le métier de la distribution d’électricité et de gaz tenue à la salle de conférence Miloud Tahri, en présence du wali, Lounès Bouzegza, le directeur local de l’énergie et plusieurs responsables locaux.

Ces agressions ont porté atteinte à 10.042 km de réseau de gaz et 10.115 km de réseau électrique, a fait savoir M. Hodna, ajoutant que la SADEG a entamé les procédures administratives pour trouver des solutions à l’amiable ou transférer les dossiers des agresseurs aux instances judiciaires compétentes.

Durant la même période, 16.186 dossiers ont été déposés devant justice pour piratage et agressions sur ces deux réseaux et construction sur ou sous les câbles électriques et conduites de gaz, a souligné le même responsable.
La Société a subi de grandes pertes suite à ces agressions, estimées à 586 millions DA, alors que l’énergie détournée suite à ces actes est évaluée à 148,26 gigawatt/heure, avec des pertes de distribution de l’ordre de 6.464 gigawatts.

Les créances de la Société algérienne de distribution d’électricité et de gaz à l’échelle nationale ont atteint, durant la même période, 200 milliards de dinars, 30% concernant les administrations et établissements, 5% les créances de travaux, alors que les privés et clients ordinaires et propriétaires d’usine représentent la part du lion qui est de 65%.

Pour garantir le recouvrement de ces créances, les responsables ont entamé des opérations de communication et de sensibilisation et ont procédé également à la mise en place de mesures administratives pour le paiement par tranche (par facilité) et la diversification des moyens de paiement, comme le paiement via les agences, les bureaux de postes et le paiement électronique, a-t-on souligné.

Ces créances représentent un fardeau pour la santé financière de la Société, entravant la concrétisation de plusieurs invest issements de développement public et privé, du fait que cette Société est considérée comme un maillon important dans la concrétisation du programme du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, s’agissant notamment des zones d’ombre, des exploitations agricoles et des projets du secteur de l’habitat.

Des explications sur les techniques visant à fournir l’information exacte au citoyen dans le cadre de l’amélioration du service de communication de proximité qui joue un rôle important dans le développement de l’action de cette Société ont été données au cours de cette rencontre de formation.