MOSTAGANEM : Raccordement de 41 villages au réseau d’AEP en 2021

Publié par DK NEWS le 29-11-2021, 19h29 | 15

Pas moins de 41 villages et douars de la wilaya de Mostaganem ont été raccordés courant 2021 au réseau d’alimentation en eau potable (AEP), a-t-on appris dimanche auprès de la cellule d’information et de la communication des services de la wilaya.

Le bilan fait état de la réception de 19 projets d’alimentation de la population en eau potable depuis le début de l’année en cours, pour un coût financier global de 530 millions DA. Il s’agit d’opérations de pose de canalisations pour les 41 villages et centres ruraux des communes de la wilaya, ce qui représente une population de plus de 40.000 âmes.

En parallèle, 30 autres projets sont actuellement en cours pour raccorder 22 villages abritant une population de 20.000 personnes, a ajouté la même source. Ces opérations ont porté sur le raccordement des villages de Zarifa, dans la commune de Hadjadj, Selamiya, dans la commune d’Oued Kheir, Chaïbia, dans la commune de Benabdelmalek Ramdane, Zaïmia, dans la commune de Mansoura et Zahaouia, dans la commune de Khedra.

Ces opérations ont nécessité un montant de 800 millions de dinars. Afin de sécuriser et d'organiser la distribution quotidienne de cette ressource vitale, a-t-on relevé, six réservoirs d'eau d'une capacité de 2.000 mètres cubes ont été réceptionnés, au cours de la même période, et quatre autres réservoirs d'une capacité de 1200 m3 sont en cours de réalisation. Par ailleurs, l’année en cours a également vu la réalisation et la mise en service d'un projet d'AEP de la région l'Est, à partir de la station de dessalement d'eau de mer sur la plage de Chlef (commune de Mostaganem) pour une enveloppe financière estimée à 800 millions DA.

Cette opération, réalisée en l’espace de six mois, a permis de pallier au problème d'approvisionnement en eau de 10 communes, après la baisse du niveau de l'Oued Kramis, dans la commune d’Achâacha, et l'arrêt de son système de distribution faute de pluies, a-t-on précisé. Ces projets ciblant les zones rurales contribueront à faire passer le taux de raccordement de la wilaya en eau potable de 87% en 2020 à 97% à la fin de l'année en cours et à améliorer le service public, a-t-on affirmé à la wilaya.