Culture

Alger : Projection du long-métrage documentaire "Pierre Clément, Cinéma et Révolution"

Publié par DK NEWS le 15-10-2023, 15h12 | 5
|

Le long-métrage documentaire "Pierre Clément, cinéma et révolution", réalisé par Abdenour Zahzah, a été projeté samedi à Alger en avant-première. Le film met en lumière le parcours militant de Pierre Clément, cinéaste français qui a rejoint la révolution algérienne, en se servant de sa caméra pour immortaliser les exploits des Algériens.  

Cette œuvre humanitaire et historique, produite en 2023, explore le parcours de lutte de Clément (1927-2007), ce réalisateur qui a consacré l'objectif de sa caméra au service de la cause algérienne en immortalisant les exploits du peuple algérien pendant la révolution à travers trois de ses films les plus importants, à savoir "Sakiet Sidi Youssef" (1958), "Réfugiés Algériens" (1958), réalisé avec Djamel Eddine Chanderli, ainsi que "L'ALN au combat".

Ce documentaire, un témoignage enregistré par le réalisateur en 2004, trois ans avant sa mort, revient sur ses trois films, mettant particulièrement l'accent sur les crimes de génocide commis par le colonisateur français contre le peuple algérien et son déplacement forcé en Tunisie après l'adoption de la politiq ue de la terre brûlée.

Il aborde également la fraternité entre les peuples algérien et tunisien, ainsi que le rôle joué par ces films pour sensibiliser à la cause algérienne à l'échelle mondiale.

Clément revient également sur les circonstances de la réalisation de ces œuvres pionnières et son style cinématographique en matière de tournage et de montage.

Il évoque, ensuite, son engagement aux côtés des Moudjahidine avant d'être arrêté par les autorités coloniales françaises, jugé devant le tribunal militaire d'Annaba, torturé et emprisonné pendant environ quatre ans jusqu'à sa mise en liberté après l'indépendance en octobre 1962.

La deuxième partie du film a mis en lumière les célébrations du peuple algérien pour l'indépendance, tandis que Clément est parti en Suisse après sa sortie de prison, puis est retourné en Algérie pour finalement s'installer définitivement en France jusqu'à sa mort. Il a toujours gardé un amour constant pour l'Algérie, le pays qu'il aimait ainsi que son peuple, sa culture et son histoire, selon ses mémoires.

Pour rappel, Clément a travaillé après l'indépendance en tant que directeur de la photographie dans de nombreux films algériens, tunisiens et français réalisés notamment par son compatriote, le réalisateur et militant connu, René Vautier, tels que "Avoir ving t ans dans l'Aurès" (1972), et il a également travaillé dans le film "Tahya ya Didou" (1971) de Mohammed Zinet.

Après la projection du film, le réalisateur Zahzah a déclaré que Clément "aimait sincèrement l'Algérie et qu'il était toujours une personne honnête et humble, tandis que les événements de Sakiet Sidi Youssef en Tunisie l'ont le plus marqué en tant que réalisateur et individu...", ajoutant que ce projet a été tourné en 2004 en France, mais "les circonstances n'ont permis sa sortie qu'en 2023".

Né en 1979 à Blida, Zahzah a déjà réalisé plusieurs films narratifs et documentaires qui ont été primés dans de nombreux festivals nationaux et internationaux, tels que le court métrage narratif "Qaraqouz" (2010) et le long métrage documentaire "L'oued" (2013).

Dans une déclaration à l'APS avant la projection du film, Zahzah a fait savoir que son long métrage sur Frantz Fanon a été "achevé et sera projeté dans les semaines à venir", a-t-il dit.

Cette projection, d'une durée de 70 minutes, s'est déroulée en présence de plusieurs artistes et amateurs du septième art venus pour voir cette nouvelle œuvre réalisée par le Centre algérien de développement du cinéma (CADC), dans le cadre de la célébration du soixantième anniversaire du recouvrement de la souveraineté nationale.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.