Accélération de la numérisation de tous les secteurs : Des experts saluent les décisions du président de la République

Publié par DK NEWS le 20-02-2024, 15h12 | 8

Des experts et acteurs du domaine de la transition numérique ont salué, lundi, les décisions du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, relatives à l'accélération de la numérisation totale de chaque secteur, insistant sur la nécessaire adhésion de tout un chacun à cette démarche en vue de réaliser cet objectif.

En marge de sa participation au Colloque international sur "La souveraineté numérique de l'Etat : politiques et expériences comparées", l'expert en TIC et Directeur de l'Ecole nationale supérieure des Technologies avancées, le Pr. Riahla Mohamed Amine, a affirmé que la transition numérique "permettra à l'Algérie d'avoir une vision précise et globale sur les différents secteurs, tel que souligné par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune dans son discours sur la transparence et l'accélération de la cadence des projets et autres".

La réalisation de la transition numérique, a-t-il poursuivi, permettra la consécration de la transparence d'une part, et un gain de temps et d'argent d'autre part". Il a également fait état du "développement d'une soixantaine de programmes" pour la numérisation du secteur l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, "ayant permis la concrétisation d'une vision claire et la réalisation des objectifs escomptés, dont la rationalisation des dépenses et la mise à niveau".

Le taux de numérisation au niveau de tous les secteurs prouve que l'Algérie "a franchi d'importants pas dans ce domaine, grâce aux ressources humaines et aux moyens matériels mobilisés", se félicitant "des capacités des ingénieurs algériens dans la programmation qui permettront d'utiliser les informations stockées électroniquement (ESI) pour réaliser la souveraineté numérique et consolider l'économie".

A ce titre, l'expert Saidia Smail a estimé que la numérisation totale est plus qu'un choix, c'est un impératif, saluant les décisions du président de la République, qui traduisent "la volonté des hautes autorités du pays de réaliser un grand saut dans ce domaine, en phase avec l'orientation de l'Algérie nouvelle". Il a, également, souligné que "l'infrastructure, les centres de données, les fibres optiques et autres moyens sont disponibles en vue de permettre à l'Algérie d'atteindre ses objectifs".

Après avoir mis en exergue "le progrès réalisé dans des secteurs en matière de numérisation, tels que l'Intérieur, l'Enseignement supérieur et la Justice", l'expert a appelé à "œuvrer pour le changement de mentalités et la sensibilisation de certains responsables à l'importance d'adhérer à la nouvelle orientation". De son côté, Adel Hadji, responsable des relations publiques et gouvernementales à la société "Huawei Algérie", qui s'occupera de la création d'un "centre de stockage des données" au profit du Haut-commissariat à la numérisation, s'est félicité des décisions du président de la République relatives à "l'accélération de la numérisation totale de chaque secteur en Algérie". Le président de la République avait insisté, dimanche lors de la réunion du Conseil des ministres, sur "l'accélération, au maximum, de la cadence de travail jusqu'à la numérisation totale de tous les secteurs". Dans ce cadre, il a enjoint d'accélérer la numérisation des données pour chaque secteur, en prévision de la plateforme technique et de la domiciliation des données, et a instruit la Haut-Commissaire à la Numérisation à l'effet de préparer un exposé à présenter, pour approbation, en Conseil de ministres, concernant la conclusion d'un contrat avec la société Huawei pour créer un Centre de stockage de données".