Art culinaire La H'rira oranaise : une star incontestée du patrimoine culinaire

Publié par DK NEWS le 19-05-2024, 14h57 | 8

Tout visiteur de la ville d'Oran se doit de goûter à la H'rira locale, considérée comme la star incontestée du patrimoine culinaire de la capitale de l'Ouest algérien, cette soupe, savourée avec délectation par les Oranais depuis des siècles, est un véritable symbole de la gastronomie locale.

La Hrira oranaise est un plat traditionnel délicieux, présent dans tous les foyers et restaurants de la ville. Sa méthode de préparation et sa valeur nutritive unique la distinguent de toutes les autres soupes d'Afrique du Nord et du bassin méditerranéen, comme le soulignent les amatrices du patrimoine culinaire.

Selon la chercheuse en patrimoine Fatiha Lekbad, des références historiques indiquent que les racines de ce plat traditionnel remontent à l'Andalousie.

Professeure dans des écoles privées de formation en art culinaire, Bekhlaya Wahiba souligne quant à elle que la H'rira oranaise est un plat unique, distinct des soupes connues dans le monde entier et dont la préparation est basée sur les légumes. "Ce plat est né à Oran et n'a pas été importé d'ailleurs", affirme-t-elle. "Son histoire est authentique et a été transmise de génération en génération, qui ont contribué à son développement et ont modifié son goût, autrefois sucré, lui conférant ainsi une saveur particulière et une renommée internationale".

 

                                                       Symbole de générosité et d'hospitalité

 

Les chercheuses Lekbad et Bekhlaya soulignent que la H'rira oranaise, plat économique, simple et facile à préparer, est un symbole de générosité et d'hospitalité. En effet, toutes les familles oranaises la servent à leurs invités accompagnée d'autres mets délicieux, comme le plat sucré, et de pain traditionnel tels que le matloue, le pain grillé ou le bourek.

La H'rira est également la reine des tables lors des occasions sociales joyeuses, comme les mariages et les fêtes de circoncision. De plus, elle trône sur la table de l'Iftar pendant le mois sacré du Ramadan. Les intervenantes précisent que ses ingrédients sont locaux et qu'elle est consommée toute l'année, par les malades comme par les personnes en bonne santé, les pauvres comme les riches.

Bien que le nom de ce plat soit partagé par les wilayas de l'Ouest du pays, la méthode de préparation diffère d'une région à l'autre et d'une cuisine à l'autre, selon les chercheuses. Elles précisent par ailleurs que la H'rira oranaise est un plat populaire traditionnel qui "fait la fierté de tous les Algériens qui préservent leur patrimoine matériel et immatériel".

Personne ne conteste que l'arôme de la H'rira oranaise émanant des cuisines est unique et irrésistible. Cela est dû à sa composition à base de viande, de légumes frais et d'épices, notamment de carvi, de coriandre, de gingembre et d'autres épices vendues au marché populaire de M'dina Jdida. Ces épices, très demandées par les clients de tout le pays, sont essentielles à la préparation de cette soupe.

Le secret du caractère unique de la Hrira réside dans le mélange ajouté à cette soupe avant sa cuisson, notamment de la farine fermentée préparée quelques jours auparavant, parfois remplacée par de la tchicha d'orge, lui conférant une saveur distincte.