Sports

Paris suspects sur le championnat algérien: 2 personnes mises en examen à Nancy

Publié par Dk News le 17-05-2019, 16h41 | 13
|

Deux personnes ont été mises en examen et placées sous contrôle judiciaire, mercredi à Nancy, dans le cadre de l'enquête sur des paris suspects en France et liés au match de Ligue 1, DRB Tadjenanet - ES Sétif, a rapporté L'Equipe dans son édition de jeudi.

Le match en question remonte au 12 mai 2018, à l’époque, l’équipe du DRBT, menacée de relégation, recevait l’ESS, champion d’Algérie sortant mais classé en milieu de tableau, pour le compte de la 29e et avant-dernière journée de championnat. Les deux personnes mises en examen font partie des sept autres, âgées de 25 à 40 ans environ, aux revenus modestes et liées à l'Algérie, interpellées mardi en Moselle par les policiers du Service central des courses et jeux (SCCJ) dans le cadre de cette enquête, confiée à la Juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) locale.

Cette dernière a confirmé au quotidien du sport les deux mises en examen avec placement sous contrôle judiciaire, rappelant que les cinq premières personnes avaient été placées en garde à vue et deux autres entendues en audition libre. Pour revenir à ces paris, la nuit précédant la rencontre, plusieurs opérateurs de paris en ligne avaient enregistré des opérations inhabituelles.

Des parieurs, domiciliés dans l’est de la France, ont placé des sommes anormalement élevées sur une victoire de Tadjenanet sur le score exact de 3-2, une issue pourtant «hautement improbable», avait indiqué mercredi L'Equipe, soulignant que cette nuit-là, près de 5000 euros sont misés en France, notamment depuis la région de Metz, sur des sites de paris en ligne, dont Winamax, PokerStars, Betclic et PMU, entraînant des pertes de plus de 100.000 euros pour ces derniers. Selon les informations du quotidien du sport, d’autres rencontres disputées par le DRB Tadjenanet auraient également attiré l’attention. Contacté depuis Alger par l'APS, le président du «Difaâ», Tahar Gueraïche, a indiqué mercredi qu'il n'avait «aucune information» concernant cette affaire et, de ce fait, qu'il ne pouvait répondre aux questions.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.