Société

Nouvelle-Calédonie: Premier lâcher de moustiques contre la dengue à Nouméa

Publié par Dk News le 10-07-2019, 15h21 | 7
|

La mairie de Nouméa en Nouvelle-Calédonie a lâché mercredi dans la nature les premiers moustiques auxquels une bactérie permettant d'éradiquer la dengue a été inoculée, dans le cadre d'un programme sanitaire innovant.

Lors d'une cérémonie organisée dans le centre-ville de la capitale calédonienne, quelque 500 moustiques «wolbachia» ont été libérés de petites boites de laboratoire, après avoir été infectés par la bactérie du même nom, rapporte l'AFP.

Des chercheurs australiens ont mis en évidence il y a une dizaine d'années que l'inoculation de cette bactérie à l'Aedes Aegypti, moustique tigré au rang des plus dangereux au monde, bloquait la transmission aux humains des virus de la dengue, du zika et du chikungunya.

«Il s'agit d'une bactérie présente naturellement dans 60% des insectes et qui est inoffensive pour l'homme et pour l'environnement», a expliqué le docteur Nadège Rossi, chef du World Mosquito Program à Nouméa.

En mars 2018, l'université australienne de Monash, le gouvernement de Nouvelle-Calédonie, l'institut Pasteur et la ville de Nouméa ont conclu un partenariat pour expérimenter cette méthode biologique innovante de lutte contre ces maladies.

Il s'agit d'une première sur le territoire français, alors que la méthode a déjà été éprouvée avec succès dans une douzaine de pays dont l'Australie, le Brésil ou l'Indonésie.

Pendant six mois, des lâchers de moustiques «wolbachia» vont avoir lieu toutes les semaines à Nouméa le temps que la population de moustiques se renouvelle et qu'il n'y ait plus que des moustiques «wolbachia» dans la nature. Depuis le début de l'année, deux personnes, dont une fillette de 8 ans, sont morts de la dengue en Nouvelle-Calédonie, près de 4.000 personnes ont été contaminées et 300 hospitalisées.

En 2017, 13 personnes avaient succombé en Nouvelle-Calédonie à l'arbovirose, qui provoque douleurs articulaires et forte fièvre et s'avère mortelle quand elle devient hémorragique ou s'attaque à un organe vital.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.