Actualité

Affaire Hamel: Abdelmalek Boudiaf sous contrôle judiciaire, mise en liberté pour Bensebane Zoubir

Publié par Dknews le 16-08-2019, 17h24 | 4
|

L'ancien wali d'Oran, Abdelmalek Boudiaf a été placé sous contrôle judiciaire, tandis que l'ancien wali de Tlemcen, Bensebane Zoubir a été mis en liberté dans l'affaire de l'ancien Directeur général de la Sûreté nationale, Abdelghani Hamel, a indiqué jeudi un communiqué du procureur général près la Cour suprême.

Dans le cadre de l'enquête ouverte au niveau de la Cour suprême, le conseiller instructeur a auditionné, mercredi, Abdelmalek Boudiaf, ancien wali d'Oran et Bensebane Zoubir, ancien wali de Tlemcen dans l'affaire Abdelghani Hamel, précise le communiqué.

Les deux anciens walis sont poursuivis pour "dilapidation délibérée par un fonctionnaire public et utilisation illicite en sa faveur ou en faveur d'une tierce personne ou entité de biens et fonds publics dans le cadre de l'exercice de ses fonctions" et "abus de fonction délibéré par un fonctionnaire public dans le cadre de l'exercice de ses fonctions en violation des dispositions légales et règlementaires pour l'obtention d'indus avantages en faveur d'une personne ou d'une autre entité".

Suite à quoi, le Conseiller instructeur a ordonné le placement du premier prévenu sous contrôle judiciaire avec retrait de ses deux passeports (ordinaire et diplomatique) et obligation de se présenter une fois par mois devant le Conseiller instructeur. Le deuxième prévenu a été remis en liberté.

Le parquet général a fait appel de la première ordonnance devant la chambre d'accusation dans les délais légaux, ajoute la même source.

L'ancien Directeur général de la Sûreté nationale et des membres de sa famille sont poursuivis dans des affaires liées au détournement de foncier et enrichissement illicite, dans lesquelles des anciens walis et plusieurs promoteurs immobiliers sont également poursuivis.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.