Monde

Présidentielle en Tunisie: Le 2e groupe de candidats passe au débat télévisé

Publié par DK NEWS le 10-09-2019, 15h51 | 3
|

Un deuxième contingent de 8 candidats parmi 26 à la présidentielle en Tunisie, ont tenté de rallier et séduire les électeurs, lors du deuxième débat télévisé «la route vers Carthage», diffusé la soirée de dimanche sur les différentes chaines tunisiennes.

Durant deux heures, les prétendants à la présidentielle, ont répondu, calmement, à des questions d'intérêt national, sur la sécurité, la contrebande, le commerce parallèle, le blanchiment d'argent, l'émigration irrégulière, les relations internationales et autres.

Le premier débat a eu lieu, samedi avec la participation de 9 candidats.

Chaque candidat disposait de 90 secondes pour répondre à une question. Le temps de parole est strictement respecté et des bips rappellent les candidats à l'ordre lorsque leurs discours débordent. Ce débat diffusé en direct et qui a suscité un grand intérêt des Tunisiens est sensé aider les électeurs à choisir leur candidat, le jour du scrutin, 15 septembre 2019, et leur offrir une meilleure visibilité sur son programme et son aptitude à gérer les affaires de l'Etat.

Un troisième contingent de candidats en lice pour le scrutin, vont exposer leurs idées dans la soirée de lundi, conformément à un tirage au sort effectué fin août.

Premier du genre en Tunisie et probablement dans le monde arabe, ce débat ayant pour slogan «La route vers Carthage» est organisé à l’initiative de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE), la chaîne nationale tunisienne El Wataniya et la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA), avec l’appui de l’ONG Munathara. Il est retransmis sur onze chaînes de télé et une vingtaine de radio. L'élection présidentielle anticipée aura lieu dimanche, 15 septembre 2019, sur le sol tunisien et les 13, 14 et 15 du même mois dans les circonscriptions électorales à l'étranger englobant quelques 390 bureaux de vote. D'après l'instance électorale tunisienne, les résultats préliminaires du premier tour présidentiel anticipé sont fixés pour le 17 septembre. La campagne électorale ouverte le 2 septembre se déroule jusqu'à présent dans une ambiance compétitive et dans un climat des plus sereins.

Les candidats sillonnant le territoire national misent énormément sur l'ingéniosité et l'originalité de leurs programmes pour séduire les électeurs. Les candidats continueront à animer leurs meetings jusqu'au 13 du mois en cours.

Les Tunisiens mettent tant d'espoir sur le futur président, afin de relancer la Tunisie sur la voie de développement et la prospérité, notent les observateurs.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.