Actualité

L'Autorité en charge des élections "dispose de toutes les garanties pour une réelle pratique de citoyenneté"

Publié par Dknews le 15-09-2019, 19h24 | 6
|

Le président de l'Autorité nationale indépendante en charge des élections, Mohamed Charfi, a affirmé dimanche à Alger que cette autorité disposait de "toutes les garanties pour une réelle pratique de citoyenneté et jouit également des critères d'autonomie et de compétence".

"Cette autorité, créée pour la première fois dans notre pays est rarement égalée, au vu du contenu et des dimensions de la loi constitutive qui prévoit toute les garanties d'une réelle et libre pratique de citoyenneté", a affirmé M. Charfi lors de son premier point de presse à l'issue de son plébiscite, qualifiant ce droit de "sacré".

Précisant que cette nouvelle Autorité jouissait de l'autonomie et des compétences nécessaires, M. Charfi a rassuré qu'"avec l'avènement de cette Autorité, toutes les pratiques non conformes à des élections intègres se dissiperont", affirmant que la loi "punira ceux qui s'immisceront dans les prérogatives de l'Autorité dont elle a héritées des ministères de l'Intérieur, des Affaires étrangères et de la Justice concernant les élections".

A ce propos, il a souligné que "cette Autorité est le fruit des revendications populaires et une réponse sage et réfléchie de la part des responsables, en tête desquels, le commandement de l'Armée nationale populaire (ANP) qui a accompagné le peuple pour réaliser ses objectifs escomptés en toute souveraineté et responsabilité, saluant, dans ce sens, la "sage démarche" du Chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah.

"Le peuple algérien a su consacrer une véritable démocratie sur le terrain, en témoigne la loi constitutive de cette Autorité qui évoque les articles 7 et 8 de la Constitution, lesquels consacrent la souveraineté du peuple, ce qui prévoit un meilleur avenir pour l'Algérie et permet aux Algériens de concrétiser les principes de la Déclaration du 1er novembre 1954".

La désignation des membres de l'Autorité nationale indépendante en charge des élections s'est effectuée" dans le cadre d'une démarche consensuelle et concertée avec la société civile", a-t-il affirmé, soulignant qu"'il sera procédé, ultérieurement, à l'installation du bureau de l'Autorité et l'élaboration de son plan d'action à court terme" en prévision de la convocation du corps électoral.

Après avoir rappelé que "le contrôle institutionnel est garanti par la loi", M. Charfi a invité le peuple à "accompagner" cette Autorité en termes 'encadrement des bureaux de vote, mais aussi en veillant à s'inscrire dans les listes électorales et à se mobiliser pour permettre au citoyen d'exercer pleinement son droit de vote", appelant, en outre, la presse nationale à jouer un rôle de "contrôle au profit du peuple".

Répondant à une question sur la partie habilitée à convoquer le corps électoral en prévision de la prochaine Présidentielle après la création de cette Autorité, M. Charfi a fait savoir que le décret relatif à "la convocation du corps électoral sera promulgué par le chef de l'Etat, après concertations avec l'Autorité nationale indépendante en charge des élections", soutenant, dans ce sens, que "la tenue de la prochaine Présidentielle devrait se dérouler vers la mi-décembre".

A une question de savoir si cette autorité allait permettre "à des personnalités qui étaient proches de l'ancien président de se présenter à la prochaine élection présidentielle", il a répondu que "l'Autorité veillera au tri des dossiers des candidats tout en assurant le respect des droits de chaque citoyen (candidat)".

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.