Monde

Grande-Bretagne: Les Libéraux-démocrates veulent «stopper» le Brexit

Publié par DK NEWS le 18-09-2019, 17h43 | 10
|

La dirigeante du Parti libéral-démocrate (pro-européen) britannique, Jo Swinson, a promis mardi de "stopper le Brexit" et estimé que planifier une sortie de l'UE sans accord revenait à "brûler sa maison".

 "Vous avez beau avoir une assurance, vous allez quand-même perdre toutes vos affaires", a lancé Jo Swinson dans son discours de clôture du congrès annuel du parti centriste, la troisième formation politique du pays, à Bournemouth (sud de l'Angleterre). "Il n'y a pas de Brexit qui soit bon pour notre pays", a-t-elle insisté, en se présentant comme "candidate au poste de Première ministre" devant les militants et cadres de son parti. Celui-ci, qui connaît un regain de popularité, recueille dans les sondages autour de 20% des intentions de vote, talonnant le Parti travailliste de Jeremy Corbyn. En cas d'élections, les conservateurs du Premier ministre Boris Johnson arriveraient en tête, crédités de plus de 30% des intentions de vote. "Mon ambition pour notre parti et pour notre pays n'a aucune limite", a plaidé la cheffe libérale-démocrate, dont la formation a vu sa cote fortement progresser depuis les élections européennes de mai dernier. Un gouvernement issu d'une majorité libérale-démocrate "révoquera l'article 50 (du traité de Lisbonne, qui a déclenché le processus de sortie de l'UE, NDLR) dès son premier jour", a précisé Jo Swinson. "Nous pouvons battre le nationalisme et le populisme", a-t-elle dit.

Le Parti libéral-démocrate a été rejoint ces derniers jours par deux députés conservateurs qui ont fait défection, en désaccord avec Boris Johnson sur la stratégie du Brexit.

La formation de Jo Swinson compte désormais 18 députés (sur 650) à la Chambre des communes.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.