Santé

Diabète en Algérie: retard dans la prise en charge par rapport aux nouvelles molécules

Publié par Dknews le 12-10-2019, 17h32 | 4
|

La prise en charge des diabétiques en Algérie connaît un certain retard par rapport aux nouvelles molécules qui figurent dans les nouvelles recommandations internationales, a affirmé le Pr Amine Chami, en marge des 2es journées internationales de médecine interne, ouvertes vendredi à Oran.

Deux nouvelles molécules, en l'occurrence les analogues du GLP-1 et les inhibiteurs SGLT-2, ont prouvé leurs efficacités sur le cœur et les reins, et sont recommandées pour les patients qui ont des manifestations cardiovasculaires. Or, elles ne sont pas disponibles ou accessibles en Algérie, a-t-il informé.

"Ces deux molécules permettent de réduire la mortalité chez les diabétiques qui décèdent à cause de problèmes cardiaques ou rénaux", a expliqué le spécialiste, ajoutant que les deux médicaments sont en première ligne des recommandations.

En Algérie, les GLP-1 sont disponibles mais ne sont pas remboursables, alors que les SGLT-2 n'ont pas encore été introduites sur le marché. Le prix des GLP-1, dont le coût mensuel dépasse les 12.000 DA, ne figure pas sur la nomenclature des médicaments remboursables et n'est ainsi pas pris en charge par la sécurité sociale.

Le Pr Chami a souhaité une démarche pour la prise en charge par la sécurité sociale de ces médicaments qui peuvent contribuer d'une manière significative à l'amélioration de la qualité de la prise en charge thérapeutique des diabétiques.

Trois thématiques seront abordées au cours des deuxièmes journées de médecine interne, organisées par le CHU d'Oran et l'Association des amis de la médecine interne (AAMICO) qui se poursuivront deux jours durant, à savoir le diabète sucré, la sclérodermie et les manifestations rhumatismales en médecine interne.

Plus de 400 participants prennent part à cet événement médical qui propose six ateliers encadrés par des référents nationaux et internationaux, sur des thématiques en rapport avec la prise en charge du diabète comme l'écho-doppler des artères des membres inférieurs des sujets diabétiques et l'interprétation de la MAPA (mesure ambulatoire de la pression artérielle sur 24 heures.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.