Culture

"Yuli" et "Karma" projetés à l'avant dernier jour du FICA

Publié par Dknews le 15-11-2019, 16h41 | 0
|

Les longs métrages espagnol "Yuli" et égyptien "Karma" ont été projetés, mercredi à Alger, dans le cadre du 10e Festival international du cinéma d’Alger (Fica).

Réalisé par Iciar Bollain, "Yuli" raconte la vie et l'œuvre du danseur cubain Carlos Acosta. Pour l'aider à échapper à la misère, Pedro Acosta, le père de ce jeune cubain surdoué et au caractère imprévisible l'incite à étudier la danse dans les meilleures écoles de son pays.

L'adolescent rebelle renâcle, puis s'exécute. Quelques années plus tard, il deviendra une star du Royal Ballet de Londres.

Dans "Yuli", Iciar Bollain retrace le parcours du célèbre danseur cubain Carlos Acosta qui incarne son propre rôle dans la fiction. Le film dresse, néanmoins, le portrait de ce danseur atypique, farouchement attaché à sa terre natale.

Dans ce film, écrit par le scénariste Paul Laverty (époux de la réalisatrice), le danseur Carlos Acosta joue le rôle de Carlos le quadragénaire, Edilson Manuel Olvera le rôle de Carlos Acosta enfant et Kevyin Martinez celui de Carlos Acosta jeune.  Santiago Alfonso interprète le rôle de Pedro Acosta, père du danseur.        

Née en 1967 à Madrid, la réalisatrice et scénariste Iciar Bollain a commencé sa carrière en tant qu'actrice à l'âge de 15 ans. Au début de 1991, elle fonde une maison de production. En 1996, elle réalise son premier film "Coucou, tu est seule?" qui a eu un grand succès dans son pays.

 

Sa dernière œuvre "Yuli" a participé à plusieurs festivals et a été plusieurs fois primée.

La deuxième partie de la soirée a été réservée au long métrage égyptien "Karma" (2018) réalisé par Khaled Youssef.

Ce film qui traite des disparités ethniques, religieuses et financières qui divisent la société, raconte l'histoire d'"Adham", un homme d'affaire musulman qui veut raser les bidonvilles du Caire pour récupérer les terrains et y construire des résidences luxueuses et qui rencontre dans un rêve "Watani", un chômeur chrétien qui souhaiterai prendre sa place. La trame du film prend une toute autre allure lorsque les deux personnages échangent leur rôles et chacun d'entre eux tente, alors, de changer l'aspect négatif de l'autre.

Ce long métrage a été interprété par les acteurs Amr Saad, Ghada Abdelrazak, Khalid El Sawi, Maged El Masri et Dalal Abdelaziz.

Né en 1964, Khaled Youssef était l'assistant du célèbre réalisateur égyptien Youssef Chahine. Il a écrit avec lui le scénario de plusieurs de ses films.

Après une rupture avec le cinéma depuis 2011 pour avoir intégrer le monde de la politique en tant que député parlementaire, Khaled Youssef a renoué, l'an dernier, avec le septième art à travers avec sa dernière œuvre "Karma".

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.