Santé

Plus on est jeune, plus on baille !

Publié par DK NEWS le 08-01-2020, 15h20 | 2
|

L'âge pourrait expliquer le bâillement par contagion selon une nouvelle étude scientifique américaine.
Bâiller est contagieux. Mais quelle est la cause de ce phénomène d'imitation ? L'âge plutôt que l'empathie pourrait être responsable de ce mystère d'après les résultats de l'étude publiée dans la revue spécialisée PlosOne.
Mais cette théorie avancée par les chercheurs de l'Université Duke ne semble pas résoudre réellement cette énigme. En effet, la grande majorité des variations entre les différentes réactions au bâillement contagieux reste inexpliquée Les chercheurs ont analysé des données médicales et cognitives de 328 volontaires. Ils ont utilisé des questionnaires spécifiques pour tester l'empathie des participants, leur énergie et leurs niveaux de fatigue et de sommeil.
Les témoins ont dû regarder une vidéo dans laquelle différentes personnes baillaient pendant 3 minutes. Les scientifiques ont constaté que 222 des participants ont bâillé au moins une fois pendant la vidéo, et certains ont bâillé jusqu'à 15 fois.
L'âge est un indicateur de bâillement par contagion
Plus de 80% des personnes de moins de 25 ans ont bâillé en voyant la vidéo, tandis que 60% des personnes entre 25 et 49 ans l'ont fait. Et seulement 41% des personnes de 50 ans ou plus ont bâillé par contagion, selon les résultats de l'étude qui montre que bâiller devient moins contagieux lorsque nous vieillissons.
 « Contrairement aux études précédentes indiquant que l'empathie, l'heure, ou l'intelligence peuvent influencer le bâillement contagieux, nous n'avons trouvé aucune influence de ces variables sur nos participants », a déclaré le docteur Elizabeth Cirulli, auteur de l'étude et professeur adjoint en médecine du Center for Human Genome Variation de l'école de médecine de l'Université Duke.
 «L'âge était l'indicateur de bâillement contagieux le plus important, et en fin de compte, même l'âge n'était pas si important », a affirmé l'auteur de cette étude. «Mais, la grande majorité des variations entre les différentes réactions au bâillement contagieux reste inexpliquée ». En effet l'âge n'a pu expliquer que 8 % de la variabilité de la réponse de bâillement contagieux. La grande majorité de la variabilité de ce trait est resté extrêmement stable mais inexpliquée.
Mais le Dr Cirulli n'explique pas pourquoi le bâillement contagieux diminue avec l'âge.

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.