Actualité

L'ère de l'Algérie nouvelle nous impose à tous de travailler en synergie

Publié par Dknews le 11-02-2020, 19h00 | 8
|

Le président de l'Assemblée populaire nationale (APN), Slimane Chenine, a affirmé mardi que l'ère de l'Algérie nouvelle "nous impose à tous de travailler en synergie et dans la complémentarité conformément aux exigences de l'intérêt national et de la stabilité institutionnelle".

Dans son allocution à l'occasion de la présentation du Plan d'action du gouvernement par le Premier ministre, M. Chenine a souligné que "l'ère de l'Algérie nouvelle nous impose à tous de travailler dans le cadre de la synergie, de la complémentarité, de la coopération et de la concertation, sans occulter les réalités du terrain et la configuration politique actuelle, mais en réagissant avec elles positivement conformément aux exigences de l'intérêt national et de la stabilité institutionnelle".

A ce propos, il a appelé à "la rupture avec les anciennes pratiques obsolètes, qui ont entravé les efforts, entamé les volontés et retardé les véritables initiatives de développement et de progrès sérieux".

Soulignant que l'ère d'aujourd'hui est celle de la clarté et de la transparence dans la gestion, la distribution, et la prise en charge des affaires publiques, en tenant le peuple informé des réalités, des capacités et moyens disponibles loin de tout populisme, M. Chenine a mis en avant l'importance d'investir dans la ressource humaine en tant que "socle de tout processus d'édification solide et durable", afin de permettre, a-t-il dit "à la nouvelle République de mobiliser toutes les énergies et les potentialités pour opérer une véritable renaissance".

Pour M. Chenine, le Plan d'action du gouvernement "traduit dans ses grandes lignes les priorités revendiquées par le peuple, en premier lieu le renouvellement du mode de gouvernance sur la base de la transparence et la moralisation de la vie publique, le rétablissement de la confiance du citoyen en ses institutions et l'autonomie de la justice, en sus des réformes financières et économiques nécessaires à la création de la richesse et non l'épuisement du trésor public".

Le président de l'APN a estimé que le processus du dialogue national prôné par le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, constitue "la base de la bonne gouvernance", appelant "tout un chacun à l'adhésion à cette démarche en vue de rapprocher les vues et les visions autour des questions liées au pays et à son avenir".

"La patrie appartient à tous. La patrie est bâtie par tous et ses problème sont supportés par toutes ses composantes dans le cadre d'un Etat où la suprématie est à la loi et la justice. Un Etat ou règnent la morale et la vertu, l'attachement à la préservation des fondements de la Nation et ses dimensions civilisationnelles, et la consécration des facteurs de l'unité et de cohésion au sein même du tissu social de l'Algérie, forte de sa diversité et de ses richesses", a soutenu M. Chenine.

Il a estimé que le parachèvement de la réalisation des revendications du peuple a été l'axe du programme du Président de la République, qui a pour objectif le lancement d'un dialogue national inclusif, qui n'exclut aucune partie, et dont les conclusions consensuelles se traduisent par des réformes constitutionnelles, juridiques et économiques.

Affirmant que le problème de l'Algérie c'est l'application sur le terrain, le choix pertinent de la ressource humaine et la capacité à faire prévaloir la compétence sur l'allégeance et la conviction sur la surenchère et les slogans, il ajouté que "c'est là, un grand examen lors duquel nous veillerons, pour notre part, à apporter toute notre aide pour l'aboutissement de la démarche du gouvernement".

Au plan international, le président de l'APN a réitéré "son soutien à la démarche du Président de la République visant à assurer un retour en force de l'Algérie dans les fora internationaux, en tant qu'acteur actif sur la scène mondiale, et particulièrement régionale".

"La voix de l'Algérie sera entendue car elle s'appuie sur les normes du droit, de la loi, du bon voisinage et des chartes internationales et prône l'apaisement des tensions à travers le dialogue constructif et responsable entre parties en conflit pour la reconstruction des sociétés sur la base des choix de leurs peuples et la réalisation de leurs intérêts suprêmes", a-t-il ajouté.

"C'est cette voie qui est empruntée dans l'initiative visant à rassembler les frères en Libye et c'est aussi celle qui a été la base su processus de réconciliation entre les frères au Mali. Elle constitue également le point d'appui de notre approche dans le traitement du dossier du Sahel fondé sur la priorité des pays concernés par la prise en charge du rétablissement de la sécurité et de la paix, avec le soutien de la communauté internationale", a poursuivi M. Chenine.

S'agissant de la question palestinienne, M. Chenine a réitéré "la position constante de l'Algérie à l'égard de cette cause juste, son engagement en faveur des droits du peuple palestinien et son droit de recouvrer ses droits par tous les moyens, conformément aux objectifs et principes de la Charte des Nations Unies, considérant que ce qui a été appelé +Deal du siècle+ "ne peut être une initiative de solution mais des pratiques visant à conférer une légitimité à l'occupation sioniste et son expansion au détriment de toutes les décisions internationales".

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.