Actualité

Conseil de la Nation: appel aux Algériens à la mobilisation derrière le président de la République

Publié par Dknews le 17-02-2020, 16h51 | 2
|

Les membres du Conseil de la nation ont appelé, dimanche, les Algériens à "placer l'Algérie au-dessus de toute autre considération et à se mobiliser derrière le Président de la République en vue de contribuer à l'édification d'une nouvelle Algérie".

Les sénateurs ont affirmé, dans la motion de soutien au Plan d'action, que la réussite de ce Plan était "tributaire de la coordination des efforts des enfants de ce pays", exprimant leur certitude quant à "la capacité de la nation de surmonter cette conjoncture à la faveur de son capital national", tout en appelant "les Algériens, notamment les jeunes, à placer l'Algérie au-dessus de toute autre considération".

Saluant les décisions du Président de la République, notamment celles relatives à la révision globale de la Constitution ainsi que ses hautes orientations au Gouvernement lors de la dernière réunion du Conseil des ministre portant adoption urgente d'une révision des modes de gestion et la déduction de nouvelles règles pour faire aboutir les politiques de développement et créer une dynamique interactive à travers plusieurs mécanismes, et à leurs tête la réforme du régime électoral, l'activation de mécanismes innovants pour une réforme financière et fiscale et l'amélioration du climat de l'investissement.

Exprimant "leur pleine responsabilité" concernant le Plan portant sur la nouvelle approche de gouvernance et du renouveau économique, basé sur la sécurité alimentaire et la transition énergétique, les membres du Conseil de la nation se sont dits conscients des défis majeurs à relever par notre pays dans le cadre de la concrétisation d'une nouvelle République, dont la référence est les valeurs de la Révolution du 1er Novembre et les sacrifices des enfants de la patrie tout au long de son Histoire, jalonnée d'héroïsme et de gloires".

Ils ont affiché, en outre, "leur totale adhésion à cette démarche pour bâtir une nouvelle ère englobant l'ensemble des aspects de la gouvernance politique, économique et sociale afin de permettre au peuple de retrouver la confiance en ses institutions et d'opérer la rupture à laquelle aspire le peuple, à travers une démocratie participative basée sur les principes de l'alternance au pouvoir, le respect des libertés et la consolidation de l'Etat de droit".

Les sénateurs ont valorisé également les choix contenus dans le Plan d'action du gouvernement "en misant sur l'investissement dans le capital humain, la promotion du développement humain et social, l'amélioration et le développement des systèmes de l'éducation nationale et de la formation et de l'enseignement supérieurs, la valorisation de la recherche scientifique et le développement de la culture, outre la promotion de la femme et des droits de l'enfant, la prise en charge des jeunes, l'adoption des normes relatives au travail, à la compétence et à l'intégrité en matière d'accès aux postes de responsabilités, outre la valorisation de l'effort collectif et la répartition de la richesse".

Ils ont mis en avant, en outre, "l'engagement du Gouvernement à préserver le caractère social de l'Etat en dépit des difficultés financières à travers l'amélioration du pouvoir d'achat du citoyen, la prise en charge des catégories vulnérables, l'accès au logement au profit des citoyens à revenu limité, la lutte contre le chômage, la création de postes d'emploi, la fourniture des services essentiels et la répartition équitable du développement".

Les sénateurs ont appelé, également, le Gouvernement à "l'exploitation de tous les efforts et à la mobilisation de nouvelles ressources en vue du redressement du Trésor public et de la mise en œuvre des projets figurant au Plan en déterminant le calendrier de leur réalisation, outre la mise en place de mécanismes de contrôle de leur mise en œuvre à même de permettre au pays de sortir de la dépendance aux hydrocarbures afin de nous permettre d'être à l'abri des perturbations financières".

Dans le même contexte les membres du Conseil de la Nation ont exhorté le gouvernement à "redynamiser les procédures juridiques pour la restitution des fonds spoliés et la lutte contre la corruption en adoptant tous les moyens prévues par notre législation nationale, ainsi que par les conventions internationales relatives à la lutte contre la corruption, entérinées par l'Algérie".

Concernant l'organisation locale du pays, les membres du Conseil de la Nation, ajoute la motion, "exhorte le gouvernement à réviser la loi relative à la commune et à la wilaya en vue de leur adaptation aux développements nationaux, pour qu'elles répondent aux exigences du service public", appelant également à "la poursuite de la création de wilayas, à part entière dans les régions disposant des capacités requises, en réponse aux aspirations des citoyens ce qui permettra de booster et d'accélérer la cadence du développement".

S'agissant de la politique extérieure, les membres du Conseil ont "salué la politique extérieure active sous la conduite du Président de la République, une politique proactive favorisant les solutions pacifiques et négociées dans la résolution des conflits dans le cadre du respect total de la souveraineté des pays et la non ingérence dans leurs affaires internes".

Ils ont appelé, en outre, à accorder davantage d'intérêt à la communauté nationale à l'étranger et au Continent africain, saluant dans ce cadre la décision du Président de la République portant création d'une agence de coopération à vocation africaine.

Enfin les membres du Conseil de la Nation ont exprimé leurs plus hautes considération et  reconnaissance à l'Armée populaire nationale (ANP) et aux différents corps de sécurité pour "leurs efforts soutenues dans le cadre de la Constitution en vue de préserver la sécurité des personnes et des biens, la sécurité de la Nation et la lutte contre le terrorisme et le crime organisé", appelant le gouvernement à "poursuivre les efforts pour promouvoir l'industrie militaire et développer la cyber-sécurité en adéquation avec les développements en cours".

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.