Monde

ONU : Les belligérants du Soudan du Sud affament délibérément les civils

Publié par DK NEWS le 21-02-2020, 16h20 | 2
|

Des millions de civils du Soudan du Sud ont été délibérément privés d'accès aux services de base et beaucoup sont délibérément affamés, selon un rapport de la Commission des droits de l'Homme des Nations Unies sur le Soudan du Sud publié jeudi à Genève.
Selon le rapport, des millions de dollars ont été ainsi détournés par le Trésor public, épuisant des ressources qui auraient pu être utilisées pour promouvoir les droits socio-économiques des Sud-Soudanais.
«Les niveaux extrêmes de pauvreté et le manque d'accès aux services essentiels tels que les soins de santé et l'éducation ont été exacerbés par des actes qui équivalent à des crimes économiques perpétrés par des membres de l'appareil étatique», déplore le rapport.
Cette commission, mise en place en 2016 par le Conseil des droits de l'homme de l'ONU, a étudié les abus commis entre septembre 2018, date de la signature d'un accord de paix à Addis-Abeba (Ethiopie), et décembre 2019.
Les trois membres de cette commission considèrent que le pillage des fonds publics par les autorités a un impact catastrophique sur la situation humanitaire au Soudan du Sud, laissant les gens ordinaires dans l'insécurité alimentaire. Plus de la moitié de la population, principalement des femmes et des enfants, sont ainsi confrontés à «une insécurité alimentaire aiguë en raison de la politique délibérée des différentes parties au conflit qui consiste à empêcher l'aide humanitaire d'atteindre les civils», ajoute le rapport. Selon Andrew Clapham, membre de la Commission, «affamer délibérément peut constituer un crime de guerre ou un crime contre l'humanité». La formation d'un gouvernement d'union nationale du Soudan du Sud, initialement prévue en mai 2019, a été reportée une première fois au 12 novembre 2019. Un nouveau délai de 100 jours a été accordé aux deux rivaux, qui ont depuis multiplié les réunions pour résoudre leurs différends avant la nouvelle date-butoir du 22 février.   «Le Soudan du Sud se trouve à un moment critique où ses dirigeants doivent faire des choix fermes pour faire avancer le processus politique bloqué de mise en £uvre de l'Accord revitalisé sur la résolution du conflit au Soudan du Sud», a conclu Barney Afako, membre de la Commission. Quelque 6,5 millions de personnes au Soudan du Sud - plus de la moitié de la population - pourraient être en situation d'insécurité alimentaire aiguë au plus fort de la période allant de mai à juillet, ont averti l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) et le Programme alimentaire mondial (PAM). 
 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.