Monde

Burundi Le chef de l'opposition rejette les premiers résultats

Publié par DK NEWS le 22-05-2020, 16h18 | 4
|

Le leader du principal parti d'opposition du Burundi, Agathon Rwasa, a qualifié de "fantaisistes" les résultats partiels portant sur 12% des 119 communes, proclamés jeudi par la radiotélévision nationale, accordant au candidat du pouvoir une victoire écrasante,selon des sources médiatiques. 

Les résultats partiels de ces élections générales qui se sont tenues ,mercredi, dont une présidentielle disputée sans le sortant Pierre Nkurunziza, au pouvoir depuis 2005, ont été annoncés jeudi au journal de 20H00 (18H00 GMT). 
Le président de la Commission électorale nationale indépendante (Céni), Pierre-Claver Kazihise avait appelé jeudi matin les Burundais à la patience pour la publication des résultats partiels, attendus au plus tôt à partir de vendredi. 
"Je rejette ces résultats. Ces résultats qu'on est en train de proclamer sont des résultats fantaisistes, ils ne collent pas avec la réalité", a déclaré jeudi soir M. Rwasa. "Je le dis parce que hier (mercredi soir,) lorsqu'on a commencé à faire le comptage des voix, on a suivi, on était en tête et les résultats que nous avons démontrent q ue nous sommes toujours en tête", a-t-il poursuivi. 
"On peut facilement démontrer que c'est une tricherie" a assuré le chef de l'opposition, assurant avoir "gagné". "Les chiffres qu'on est en train de balancer sur les ondes sont le résultats d'une pure manipulation simplement", a-t-il insisté. 
Ces résultats partiels donnent par exemple au candidat du parti au pouvoir CNDD-FDD, le général M. Ndayishimiye, 73,9%, contre 24,6 % à M. Rwasa dans la commune de Kabezi, dans le Bujumbura rural, pourtant considéré comme un fief historique du chef de l'opposition. Ces élections, qui se sont globalement déroulées dans le calme, marquent la fin de l'ère Nkurunziza. 
Sa candidature à un troisième mandat controversé en 2015 avait plongé son pays dans une grave crise politique, qui avait fait au moins 1.200 morts et poussé à l'exode 400.000 Burundais. 

 

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.