Economie

Agriculture : Examen de la feuille de route pour la relance et le développement du secteur

Publié par Dknews le 27-07-2020, 18h24 | 10
|

La feuille de route pour la relance et le développement du secteur de l’agriculture et du développement rural a été examinée lors de la réunion du Conseil des ministres présidée par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, qui a ordonné la mise en place en "extrême urgence" d'un institut au niveau d’une université du Sud du pays spécialisé dans l’agriculture saharienne.

 Le Conseil des ministres a entendu dimanche une communication concernant la feuille de route pour la relance et le développement des activités du secteur de l’agriculture et du développement rural dans laquelle sont déclinées, à travers un échéancier précis, les différentes actions du programme prioritaire dont l’échéance s’étale entre le 2ème semestre 2020 et la fin de l’année 2021, ainsi que les actions transversales à caractère continu du programme à moyen terme 2020-2024, a indiqué un communiqué de la présidence de la République.

Intervenant à l’issue de la présentation faite par le ministre de l’Agriculture, le président de la République a tenu à faire part de sa sat isfaction quant à la prise en charge de l’ensemble des programmes envisagés, non sans insister sur le besoin indispensable de l’augmentation de la production, synonyme de sécurité alimentaire et d’allégement de la facture d’importation.

"La mise en œuvre du programme présenté doit passer nécessairement par une réorganisation adéquate des structures du ministère de l’Agriculture, aussi bien au plan national, régional que local.

Celle-ci passe aussi par la création d’offices et de structures qui permette une synergie avec les agriculteurs", a souligné le chef de l’Etat. Parmi les filières inscrites comme une priorité et sur lesquelles l’action doit être orientée, M.Tebboune a cité les oléagineux, le maïs, les produits sucriers, ainsi que les filières particulières comme l’apiculture, le secteur de l’élevage et son pendant de production laitière. A cet effet, M. Tebboune a instruit le ministre de présenter, dans un délai d’un mois, un point de situation sur les programmes concernant l’ensemble de ces filières, en procédant à un ciblage approprié des zones de production dans les régions du Sud.

Saluant à l’occasion le travail "colossal" accompli par les agriculteurs dans une conjoncture particulièrement "adverse", en assurant l’approvisionnement du marché en produits agricoles en "abondance" et à des niveaux de prix "acceptables", le président de la République a souligné, cependant, la nécessité de sortir du système des cycles de production irréguliers.

Dans ce sillage, il a ordonné que soit finalisé, à brève échéance, le programme de réalisation des aires de stockage de produits agricoles pour permettre la nécessaire régulation du marché, tout en adressant une instruction particulière au ministre de l’Agriculture pour que soit encouragée l’installation d’usines de transformation des produits agricoles dans les zones de production.

Le Président de la République a ordonné, en outre, au Premier ministre de prendre les dispositions, avec le ministre de l’Enseignement supérieur, en vue de mettre en place, en extrême urgence un institut spécialisé dans l’agriculture saharienne au niveau d’une université du Sud, en faisant appel, au besoin, à la coopération internationale avec les partenaires étrangers qui ont acquis une expérience avérée dans le domaine.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.