Economie

Pétrole : Le Brent à 43,47 dollars hier à Londres

Publié par Dknews le 28-07-2020, 18h18 | 4
|

Les prix du pétrole étaient à l'équilibre mardi, tiraillés entre les espoirs de relance de la demande d'or noir, une offre de l'Opep+ attendue en hausse et un dollar au plus bas en deux ans.

Mardi matin, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 43,47 dollars à Londres, en hausse de 0,14% par rapport à la clôture de lundi.

A New York, le baril américain de WTI pour le même mois lâchait 0,36% à 41,45 dollars.

Des "forces opposées" maintiennent les cours du brut proches de l'équilibre, constate Jeffrey Halley, analyste, qui les situe actuellement dans une sorte de "no man's land".

Pour l'analyste, d'un côté les discussions qui se prolongent sur les plans de relance et une possible deuxième vague de Covid-19 pèsent sur les prix. De l'autre, la baisse du dollar leur apporte du soutien. Le dollar index, qui mesure la valeur du billet vert par rapport à un panier d'autres devises, est tombé lundi à son plus bas en deux ans, plombé par de sombres perspectives pour l'économie américaine.

Un recul de la devise américaine tend à favoriser les cours de l'or noir, libellés en dollars, les rendant moins chers pour les a cheteurs munis d'autres devises. "Les prix du pétrole sont stables car aucune nouvelle n'est suffisamment forte pour les pousser clairement dans une direction", a estimé de son côté Bjornar Tonhaugen, analyste, qui note cependant "des signes d'inquiétude". "Les cas de Covid-19 sont en hausse (..) et les investisseurs attendent de voir comment l'ouverture des robinets de pétrole va affecter le marché", a-t-il ajouté.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs alliés, dont la Russie, se sont mis d'accord pour alléger à partir du mois d'août les coupes historiques qu'ils réalisent dans leur production depuis le mois de mai.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.